Comprendre facilement la notion d’acido-basique 2


equilibre acido-basique

 

 

Le sujet que j’aborde avec vous concerne l’équilibre acido-basique. C’est un thème très important à comprendre, puisque cet équilibre acido-basique va déterminer notre état de santé. Rien que ça !

Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique? Pourquoi et comment influence-t-il directement notre santé ? C’est les questions auxquelles je vais répondre.

Comme d’habitude, je m’efforcerai d’être le plus clair et simple possible. Le but est de vous informer, et non pas de vous noyer ! Clignement d'œil

 

 

L’équilibre acido-basique et le rôle du pH

 

L’équilibre acido-basique est un processus qui permet de réguler une acidité importante dans l’organisme. Cette acidité se calcule en pH, autrement dit au potentiel hydrogène. Pour un fonctionnement optimal, le corps se doit d’équilibrer ce pH.

Alors, qu’est-ce que le pH me direz-vous ?  Celles et ceux qui ont été attentifs à l’école se souviennent certainement qu’un pH neutre se situe non pas à 0 mais à 7, sur une échelle de valeurs allant de 0 à 14. Cette échelle permet, et désolé pour ce tout petit côté technique, la mesure de l’activité chimique des ions de nature hydrogène H+ dans une solution.

Ainsi, et autrement dit :

  • Un pH situé entre 0 et 7 indique une solution acide.
  • Un pH égal à 7 indique une solution neutre.
  • Un pH situé entre 7 et 14 indique une solution alcaline. (On retrouve aussi le terme de basique).

 

Voici ci-dessous à quoi ressemble cette échelle de mesure :

pH : acido-basique

 

L’équilibre acido-basique idéal

 

Un pH sanguin qui se situe autour de 7.40, donc légèrement alcalin, indique que l’organisme est en bonne santé. Il faut savoir que le sang corrige de lui-même un déséquilibre de pH. Même si la quantité d’acide est très importante dans le corps, celui-ci va tout faire pour se maintenir entre 7.38 et 7.42. Oui, c’est précis! Quand je dis que le corps humain est une machine extraordinairement évoluée, je le sous-estime encore. Attention toutefois, en deçà ou au-delà de ces limites, c’est notre santé qui est menacée.

 

Comment le corps régule-t-il le pH ?

 

Comme nous l’avons vu dans le point précédent, le corps doit maintenir un pH sanguin entre 7.38 et 7.42. Autant dire que la limite est très fine. Pour arriver à se maintenir à ce niveau, l’organisme va utiliser des systèmes d’auto-régulation, qui vont s’avérer particulièrement efficaces. Vous les connaissez d’ailleurs très bien pour d’autres rôles mais pas forcément celui-ci. Il s’agit des reins, des poumons et des os, qui grâce à ce qu’on nomme le système tampon, va permettre d’absorber et de neutraliser une partie de cette acidité, qui va ensuite être transportée vers un organe émonctoire, ou d’élimination. Mais attention, ce processus n’est pas suffisant pour éliminer l’excès d’acidité présent dans le corps.

A ce stade, vous vous demandez certainement “mais saperlipopette, d’où vient toute cette acidité ?”. Et bien, ça tombe bien, je vous réponds juste après !

 

Les causes d’un excès d’acidité

 

Il est important de savoir que l’acidité provient en partie de déchets. Pour schématiser un peu, c’est un peu comme les ordures ménagères. Plus vous consommez des produits avec emballages, plus vous produirez du déchet. Pour notre cas, plus vous consommerez “mal”, plus vous produirez du déchet et donc de l’acidité.

Quand j’utilise le terme consommer, c’est évidemment la nourriture, mais pas que. Si vous consommez de la mauvaise information, vous produirez du stress. Si vous consommez l’énergie musculaire, par le sport par exemple, vous produirez des toxines. Pour résumer, voici les principales raisons permettant le développement d’une acidité importante dans le corps :

  • L’alimentation
  • Le stress
  • Les toxines
  • La pollution

De manière générale, en plus des raisons évoquées ci-dessus, il faut comprendre que tout organisme vivant produit des déchets, donc de l’acidité. Dans l’organisme, c’est le cas des bactéries, des cellules, …des vers ! ….Je plaisante. Quoi que, presque pas ! Mais bon, je ne veux pas vous faire fuir, ce n’est pas le sujet de l’article ! Sourire

 

Les conséquences d’un excès d’acidité

 

L’excès d’acidité est appelé acidose pour votre information. Et forcément, cet excès d’acidité, comme tout excès d’ailleurs comporte des conséquences sérieuses. Lorsque le corps est en acidose (pH inférieur à 7), il va tout faire pour équilibrer le pH. Et sa façon pour diminuer l’acidité est tout simplement d’augmenter l’alcalinité. Comment ? En utilisant ses réserves de minéraux, qui ont une propriété alcaline. Le souci, c’est que cette manœuvre de l’organisme conduit logiquement à une déminéralisation, pouvant affecter les organes, et en particulier le système nerveux et osseux.

 

Les symptômes d’un excès d’acidité

 

Vous pouvez être alerté d’un excès d’acidité dans votre corps par les principaux symptômes que je vous décris ci-dessous :

  • Déminéralisation des os
  • Tension artérielle élevée
  • Fatigue chronique
  • Système immunitaire faible
  • Système nerveux fatigué
  • Calculs rénaux
  • Dysfonctionnement de l’insuline
  • Sensibilité à la douleur plus importante

 

Les bandelettes pour connaitre votre degré d’acidité

 

Comme dit l’adage populaire : “mieux vaut prévenir que guérir”. Or, pour l’acidose, c’est exactement ce que je préconise. D’autant qu’il est assez simple de suivre votre acidité régulièrement et de la corriger, si vous êtes un tout petit peu déterminés. Il existe en effet des bandelettes qui changent de couleurs en fonction du pH contenu dans le liquide. Le plus souvent, c’est l’urine. Ces bandelettes sont disponibles en pharmacie sous forme de rouleaux.

 

pH rouleau bandelette

Rouleau de bandelettes pour calcul du pH

 

Le pH calculé grâce à l’urine

 

Comme je l’ai écrit plus haut, le corps recherche constamment l’équilibre du pH. Il va donc chercher à éliminer l’excès d’acidité par tous les moyens en sa possession (souvenez-vous du système d’auto-régulation). Le rein est le moyen le plus utilisé pour trier puis jeter ces déchets. Déchets qui s’évacuent donc par l’urine. Ainsi, et fort logiquement, un corps très acide donnera un pH urinaire très acide, et inversement.

Il a été défini qu’une personne en bonne santé, et qui se nourrit sainement, a un pH urinaire situé entre 6,5 et 7,5. Dans ce cas, il est normal que l’urine soit acide parfois. Il y a toujours des déchets même quand on s’alimente très bien.

Une personne ayant un pH urinaire inférieur à 6,5 indique que l’organisme est excessivement acidifié. Dans ce genre de cas, la santé en est affectée comme nous l’avons vu.

 

Comment utiliser les bandelettes ?

 

Je vous décris ci-dessous la façon d’utiliser les bandelettes pour un résultat au plus proche de la réalité :

  • Faire 3 mesures par jour pendant 5 jours
  • Ne faire ces mesures que sur :
    • La 2eme urine du matin. La 1ere étant forcément plus acide du fait des déchets accumulés durant la nuit.
    • L’urine avant le déjeuner du midi
    • L’urine avant diner
  • Au terme des 5 jours, faites une moyenne générale.

 

Comment agir sur l’équilibre acido-basique ?

 

Nous avons vu que le corps cherche absolument à maintenir son équilibre acido-basique, et que parfois, malgré tous les efforts déployés, ce n’est pas suffisant. Et bien, il est tant d’aider notre organisme dans cette tâche. Comment ? Tout simplement en limitant les actions qui amènent le plus de déchets, source d’acidité. Notre corps est notre allié. C’est lui qui nous transporte au quotidien. Faisons-en sorte de le soulager dès lors que nous le pouvons.

Les sources de déchets sont le stress, la pollution et l’alimentation. Nous allons nous attarder sur l’alimentation, qui est la source la plus importante de déchets.

 

L’alimentation, élément clé de l’équilibre acido-basique

 

L’alimentation moderne, noyée de produits transformés, industriels et fast-food, n’a jamais été aussi acidifiante. Il n’est donc pas étonnant de constater le développement de maladies de plus en plus tôt dans l’âge. Par exemple, un diabète de type 2 qui ne se développait qu’à partir de 50 ans il y a quelques années, se développent dorénavant à tout âge, même en enfance. Dire qu’il était surnommé autrefois le diabète de l’âge mure…

Si l’alimentation joue un rôle sur le taux d’acidité, c’est qu’elle joue également un rôle sur le taux d’alcalinité. Nous y retrouvons bien-sûr les aliments riches en minéraux qui sont globalement ceux non transformés, non industriels et frais.

Je vous dresse ci-dessous la liste des aliments à privilégier (alcalins) et ceux à éviter (acidifiants).

 

Les aliments alcalins

 

  • Les fruits : notamment citrons, pommes, poires, bananes, dattes, mûres etc.
  • Les légumes : notamment les légumes verts, laitues, mâches, épinards, les différents choux, brocolis, cèleris, courgettes, endives, légumes de la terre tels que radis, pommes de terre, carottes etc.
  • Les aromates : menthe, thym, persil, coriandre, basilic, ail etc.
  • Les épices : gingembre, curcuma, paprika, cannelle, cumin, piment de Cayenne etc.
  • Les graines germées : alfalfa, radis, carottes, brocolis, fenouils etc.
  • Les fruits secs : figues séchées, abricots secs, raisins secs, baies de Goji etc.
  • Les oléagineux : amandes, graines de courges, graines de tournesol, graines de lin
  • Les boissons : eau de source, jus de fruits frais (notamment le jus de citron), tisanes, thés verts etc.

 

Le citron est alcalin

Le citron est un fruit acide au gout mais alcalin dans l’organisme !

 

Les aliments acidifiants

 

  • Les produits transformés / industriels
  • Les produits laitiers : lait de vache ou de chèvre, fromages, beurres etc.
  • Les matières grasses : beurres, margarines, huile de tournesol, huile d’olive, huile de sésame etc.
  • Les produits sucrés : sucre, miel, aspartame etc.
  • Les céréales raffinées : riz, blé (pâtes, pains…), avoine, maïs etc.
  • Les viandes animales : viandes, poissons, oeufs
  • Certaines protéines végétales : lentilles, quinoa, pois chiches, pois verts etc.
  • Certains oléagineux : arachides, noix, noix de cajou etc.
  • Les boissons : sodas, bières, vins etc.
  • Le sel
  • Le café et le thé noir

 

La viande est acidifiante

La viande est un produit acidifiant. A consommer avec modération et qualité !

 

 

Comme vous pouvez le constater, de nombreux produits essentiels à notre apport énergétique et en protéines produisent de l’acidité dans l’organisme. C’est le cas des céréales, des légumineuses, de certaines huiles et des produits animaux. Foncièrement, ce ne sont pas des produits mauvais puisque ce sont des macronutriments et servent à notre construction corporelle.

Il faudra néanmoins en consommer de façon raisonnable afin de ne pas créer un excès d’acidité dans l’organisme. Ce qui explique ma position critique concernant les doses énormes de protéines ingurgitées par de nombreux pratiquants de musculation. D’autant qu’il faut savoir que plus la qualité de ces produits est mauvaise, plus le corps produira des déchets acidifiants…

Doit-on risquer de tomber malade pour avoir une musculature imposante ? Autrement dit, préférez-vous votre santé ou votre apparence physique ?

Je finirai cet article sur une citation du docteur Theodore Baroody :

Le nom des toutes les maladies n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est qu’elles ont toutes la même origine : les déchets acides dans l’organisme !

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis ou proches via les réseaux sociaux. Vous pouvez également laisser un commentaire pour me donner votre avis ou autre. Si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier, dites-le-moi également dans les commentaires.

Photos de English, Amazon, ifreestock, Rita.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Comprendre facilement la notion d’acido-basique

  • Virgile

    Hello Hello 🙂
    Super Article, j’avais quelques notions, mais là je comprends encore mieux !
    Je pense que je vais m’y interesser un peu plus en faisant le test sur 5 jours !

    Ca vaut le coup d’en parler ! C’est vrai que l’alimentation acidifiante ca fait peur !

    A une prochaine 🙂