Les 10 techniques pour garder sa motivation intacte ! 3


 

Gardez votre motivation intacte en toute circonstance

 

Quelque soit le projet de vie dans lequel on se lance, la motivation est un des piliers essentiels à sa réussite. Qu’il s’agisse de se former dans un nouveau job, d’apprendre la guitare ou de se remettre au sport, elle sera votre booster. La motivation ne vous fera pas compter vos heures parce que vous apprendrez par pur plaisir.

Comment garder une motivation intacte et ainsi améliorer sa progression ? C’est le sujet du jour, et je tente d’y répondre en vous donnant les 10 techniques essentielles pour préserver cette motivation dans le cadre de la musculation et du fitness. Sachez tout de même que ces conseils sont reproductibles pour bien d’autres domaines.

 

1. Tenez un carnet d’entrainement

 

Un peu comme un journal de bord, le carnet d’entrainement vous permettra de noter vos performances au fil des séances, votre plan alimentaire, votre état physique et psychique tout au long du projet, les remarques, les difficultés, les joies etc.

Vous verrez qu’au bout de quelques mois, vous serez surpris du chemin parcouru et vous vous connaîtrez de mieux en mieux.

Evidemment, selon vos goûts, cela peut être un carnet papier ou numérique. Il existe des applications très bien faites pour cela.

 

2. Se fixer un objectif précis

 

L’objectif principal

 

Avoir un objectif est la base de tout projet. Comment voulez-vous changer les choses si aucun objectif clair n’est défini ? Avoir un objectif ne consiste pas à dire simplement “ je fais du sport pour perdre du poids “, ou “ je fais de la musculation pour devenir sec et musclé “. Un objectif se doit d’être détaillé. Tout d’abord, notez sur votre cahier de progression une phrase qui résume parfaitement et précisément ce que vous attendez de vous. Par exemple, “ je souhaiterais, à la fin de cet objectif avoir une silhouette athlétique, sans gras, peser entre 75 et 80 kilos, avoir un coeur en bonne santé et une alimentation équilibrée “. Une fois cette phrase écrite, fixez lui une limite de temps, par exemple 1 an. Ensuite visualisez très souvent cet objectif comme étant déjà atteint. Visualisez la joie que cela vous procure, essayez de ressentir les émotions, croyez dur comme fer que c’est fait. C’est un peu le principe de la loi de l’attraction.

 

Les mini-objectifs

 

Les objectifs de long terme vont être difficiles à suivre sans balises intermédiaires ou checkpoint. L’idée sera donc de diviser votre objectif en mini-objectifs, toujours avec précision et une limite de temps. Par exemple, ce sera de préparer un programme sportif en rapport avec l’objectif principal et à faire en 1 semaine. Puis un autre mini-objectif pourra être de baisser de 10% les produits sucrés sur la semaine, puis à nouveau 10% l’autre semaine etc. Notez les également sur votre cahier  ainsi que les résultats et les remarques. Comme on dit, les petits ruisseaux font les grandes rivières. En procédant ainsi, votre projet sera concret au quotidien.

 

3. Offrez vous des récompenses

 

Et oui, c’est ainsi que fonctionne l’être humain…et les animaux. Nous sommes stimulés par les récompenses. Elles nous poussent à nous surpasser, à être fier de nous, à partager notre joie avec nos proches. Bref, cela créé une belle émulation. Offrez-vous des récompenses après chaque mini-objectif atteint ou si cela fait beaucoup, après chaque “ gros “ mini-objectif (celui qui vous aura permis de franchir un cap). Si vous ne le faites pas pour vous, qui d’autre le ferait ? Alors faites-vous plaisir ! Par exemple, un restaurant, un verre en terrasse, ou tout simplement un film en famille etc.

 

4. Prenez plaisir dans ce que vous faites

 

Le plaisir procuré par une activité permet de nous donner des ailes. Notre énergie est focalisée sur cette activité. Notre créativité est à son maximum. Nous ne voyons pas les heures défilées. Et en général, l’efficacité est là. Alors quand vous décidez de faire quelque chose, assurez vous de le faire avec plaisir. Ne laissez personne vous imposer leur vision des choses ou leur pratique. En salle, si vous n’aimez pas un exercice, changez le par un autre correspondant mais pour lequel vous aurez de bonne sensation. Idem pour l’alimentation. Ne vous forcez pas à manger un produit que vous détestez. Si après quelques temps, ça ne passe toujours pas, changez le, même si c’est un super-aliment. Il en existe tellement que vous avez l’embarras du choix.

 

5. Parlez de votre objectif à votre entourage

 

C’est ce que j’appelle la pression sociale ! Quand vous parlez de vos objectifs, vos interlocuteurs seront dans l’attente des résultats. Ils vous relanceront à plusieurs reprises pour savoir où vous en êtes. Et comme vous ne voudrez pas perdre la face, vous ferez tout pour parvenir à atteindre cet objectif. C’est une belle source de motivation croyez moi !

 

6. Trouvez-vous un partenaire de motivation

 

Trouver une personne qui a le même objectif que vous  ou qui est juste à l’étape au dessus, va vous motiver à être assidu. Par exemple, si vous avez un partenaire à la salle de musculation et que vous décidez de faire vos séances ensemble, cela vous obligera à être présent à toutes les séances. Une parole est une parole, vous n’aurez pas le choix. Et puis, autre avantage, il vous permettra de vous surpasser dans vos exercices en vous poussant toujours plus haut. Un esprit de compétition peut même se développer. S’il est sain, c’est parfait pour progresser.

 

7. Prenez des preuves de vos progrès

 

Si je reste sur l’exemple de la musculation, le meilleur moyen de prendre conscience de vos progrès sera de vous prendre régulièrement en photo. En effet, les progrès sont réels mais pas évident à voir au quotidien, à l’oeil nu. Une photo une fois par mois vous permettra de vraiment apprécier les changements sur votre corps. Et vous vous direz que vous n’avez pas fourni tous ces efforts pour rien. Rien de tel pour rester motiver un max !

 

8. N’allez pas trop loin dans la technique

 

Si au tout début de votre projet vous cherchez déjà à assimiler les techniques les plus complexes, vous allez vite vous démotiver face à la haute montagne qui se dressera devant vous. Avancez étape par étape, avec les notions dont vous avez juste besoin. En musculation par exemple, restez focalisé sur le meilleur programme pour vous, la bonne exécution de vos exercices, la récupération etc. Inutile d’aller chercher des notions qui vont vous noyer plus qu’autres choses. Avec internet et sa manne d’informations, c’est l’erreur des débutants. Restez dans un cheminement simple et logique.

 

9. Inspirez vous mais ne vous comparez pas

 

Pour réussir à atteindre ses objectifs, nous avons tendance à nous comparer aux meilleurs. Le souci, c’est que le fossé est tellement grand entre leur maîtrise et notre projet embryonnaire, que la tendance sera de baisser les bras et laisser tomber. C’est pour cela que je vous conseille de ne pas vous comparer aux autres mais juste vous inspirez d’eux. La nuance est importante. Par exemple, en musculation, n’essayez pas de porter aussi lourd que votre idole, mais par contre vous pouvez vous inspirer de sa méthode de travail, sa façon de penser, des étapes qu’il a eu à traverser pour arriver à son niveau. Et un jour vous serez en mesure de vous rapprocher de son degré de maîtrise et là vous serez fier de votre parcours.

 

10. Acceptez les baisses de régimes

 

Parce que vous restez un être humain, vous serez forcement confrontés à des périodes de moins bien, des traversées du désert. La motivation ne sera plus là, votre objectif vous paraîtra insurmontable voir ridicule. Bref, c’est le coup de pompe inévitable. Et bien sachez que vous avez le droit. Acceptez cet état. Ecoutez vous. Prenez quelques jours de repos. Par exemple pour la musculation, prenez une semaine sans entrainement. Profitez en pour lire des articles sur le sujet ou voir des vidéos de personnes ayant réussi le même objectif, regardez vos progrès, vos photos, prenez note des remarques de vos proches, visualisez l’objectif atteint etc. Ou alors si vous voulez être radical, coupez vous complètement du monde de la musculation quelques jours. En général, l’envie revient vite et on repart le couteau entre les dents !

 

Pour conclure, je vous présente les deux cas de figure du pratiquant qui avance à l’aveugle, sans outils et sans organisation.

  1. Dans le premier cas, le pratiquant va s’accrocher et progresser tant bien que mal. Mais le chemin sera semé d’embûche et beaucoup plus long. Il empruntera des voies sans issues, des mauvaises routes, il fera demi-tour. En clair, il perdra beaucoup de temps et d’énergie ! C’est d’ailleurs l’erreur que j’ai commise par le passé. J’ai avancé de longues années sans véritable organisation. Autant d’années que j’ai perdu.
  2. Dans le second cas, le pratiquant va abandonner dès les premiers mois. A cause d’un manque d’outils évident. Ou l’inverse, un amas d’outils mais non adaptés à son niveau. Demandez à un maçon de construire une maison avec un marteau et des clous, et vous verrez qu’il abandonnera aussi sec.

Sachez que vous êtes le maçon de votre corps et de votre esprit. Avant de commencer votre ambitieuse mission, munissez vous au préalable des meilleurs outils possibles. Et surtout des outils simples d’utilisation mais d’une efficacité redoutable. En les utilisant à bon escient, vous allez gagner du temps sur votre progression. Du temps qui se compte en années ! Ces 10 techniques pour garder votre motivation intacte font parties de ces outils.

Alors utilisez-les autant que vous voudrez, elles vous appartiennent également désormais !

 

Cet article vous a plu ? Partagez le au maximum ! Vous souhaitez réagir ? Ecrivez vos remarques dans la partie commentaire.

Coachez-vous bien !

 

Photos de dfbailey

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les 10 techniques pour garder sa motivation intacte !