Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie


 

Cet article participe à un carnaval d’articles inter-blogueurs ayant pour thème : “Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie ?” organisé par Guillaume Blondel du blog S’épanouir au quotidien. En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez découvrir d’autres articles répondant au thème les 3 habitudes qui ont transformé ma vie.

 

Parce que la vie est faite d’épreuves, d’expériences et de choix, je trouve qu’il est très important d’arrêter quelques minutes le train infernal de la vie et de se rappeler les grandes étapes de notre existence. Et en y regardant de plus près, nous allons nous rendre compte que vivent depuis de très longues années des habitudes, répétées inlassablement. Et ces habitudes sont souvent de mauvaises habitudes ! N’est-ce pas ? Le pire c’est qu’elles influencent grandement nos vies.

Beaucoup pensent qu’ils ne peuvent pas changer ces habitudes, prétextant qu’ils sont comme ça depuis longtemps, et que ça fait partie de leur caractère. Evidemment, c’est complètement faux. Si une habitude se fait. Elle peut très bien se défaire. Et c’est ce que je vous partage dans cet article : mes 3 habitudes qui ont transformé ma vie !

 

Comprendre l’habitude

 

Sans rentrer trop dans les détails, c’est la répétition d’un comportement ou d’une pensée qui crée une habitude. Le circuit de l’information devient automatique grâce à un procédé chimique appelé la myéline. Ce circuit devient ainsi plus rapide et efficace, et demandera beaucoup moins d’énergie. Souvenez-vous quand vous veniez d’avoir votre permis de conduire. Les 1ers mois, vous faisiez attention à chaque mouvement de votre corps pour maitriser votre véhicule. Si vous rouliez longtemps, vous en ressortiez épuisé à force d’attention. Aujourd’hui, vous conduisez certainement sans vous rendre compte de la parfaite symbiose de votre corps. Et cela vous demande beaucoup moins d’énergie !

Pour annuler une mauvaise habitude, il faut donc prendre conscience de cette habitude et la pratiquer de moins en moins. Ce qui affaiblira l’effet de la myéline. Facile non ?

Il ne reste plus qu’à choisir les habitudes que l’on souhaite développer ou affaiblir, et répéter les actions jusqu’à ce que cela devienne un réflex.

Je vous présente celles qui ont été importantes dans ma vie.

 

1. Donner de l’importance au sommeil

 

On connait tous l’importance d’un bon sommeil. On repose notre esprit et notre corps. Celui-ci en profite pour se réparer, régénérer les cellules, construire du muscle etc.

Et pourtant (mes proches ne diront pas le contraire) j’ai la réputation tenace d’être un tout petit dormeur. Depuis l’enfance, mon sommeil est perturbé, haché et de mauvaise qualité. Mais ça c’était avant !

Même si la réputation du petit dormeur persiste, sachez que depuis environ 3 ans, je dors comme un bébé ! Je me surprends même parfois à me laisser porter par une sieste, moi qui n’avait jamais pu faire de sieste de ma vie. Enfin, sans compter l’époque bébé et jeune enfance. Et encore ! Je me rappelle des créneaux siestes à la maternelle où je faisais tout sauf dormir ! Bref, vous avez compris mon historique.

sommeil de qualité

Le réveil n’est plus du tout mon ennemi !

Alors vous vous demandez surement quelle a été l’habitude qui m’a permis de réguler mon sommeil ?

En réalité, ce n’est pas une habitude mais plusieurs :

·       J’ai accepté de dormir dès les premières somnolences. Au bout de quelques semaines, je m’endormais dans un créneau compris entre 22h et minuit. Et c’est toujours le cas aujourd’hui.

·       Je m’octroie une fenêtre de sommeil assez large. Je m’explique : je m’étais rendu compte que lorsque je me couchais tard, par exemple 1h du matin, et que je devais me réveiller assez tôt, par exemple 6h30, le temps de repos allait être dans tous les cas insuffisants. Le fait de savoir que j’allais me réveiller la tête dans le brouillard me stressait un peu. Et c’était la nuit blanche (ou grise) assurée ! Aujourd’hui je me laisse un minimum de 8h disponibles pour mon sommeil. Et je suis beaucoup plus détendu !

·       J’ai adopté des routines d’endormissement : position de couchage, pièce dans le noir le plus complet, coupures des ondes wifi ou téléphone (que je place en mode avion).

·       Je fais le vide dans mes pensées. Chaque soir, avant de dormir, je fais le vide dans ma tête. Exit les évènements de la journée, les évènements du lendemain que je retourne dans tous les sens. Je ne pense à rien. Au début je vous l’accorde ce n’est pas simple. On ne tient pas 5 secondes sans qu’une pensée arrive, puis jours après jours, on s’y habitue. Aujourd’hui je peux tenir plusieurs minutes sans problème. Je ne peux pas vous dire exactement combien de temps vu que je m’endors comme un bébé tout de suite après ! Clignement d'œil

 

2. Développer mon esprit critique

 

Il fut un temps, j’étais bercé par ce que j’appelle la naïveté citoyenne. L’art de croire ce qu’on me dit, dès lors que c’est dit par un scientifique, un prof ou…la télé. 

De déception en déception, j’ai appris à développer mon esprit critique et c’est pour moi très important dans ma vie d’aujourd’hui. Je pense par moi-même et ne laisse pas les autres penser pour moi. Cela peut déranger parfois, car notre société ne pousse pas forcément à le faire. Il n’y a qu’à voir le système de l’éducation nationale pour le comprendre.

On nous y apprend dès la plus tendre enfance à écouter et à apprendre ce qu’on nous dit, sans aucune possibilité de remise en question. Le nom “Education nationale” est d’ailleurs très parlant. On nous éduque sous l’égide de la nation. Donc tous pareil. Il n’y a pas de place à la différence, même si cette différence est de qualité. Einstein lui-même était mauvais en maths, et on connait tous son parcours exceptionnel. Je vous mets ci-dessous une de ces citations illustrée d’un dessin, et qui résume bien le propos :

nous sommes tous des génies

Alors quelle est l’habitude m’ayant permis de développer cet esprit critique ?

·       J’ai appris à regarder le monde avec les yeux d’un nouveau-né, ou d’un extraterrestre qui débarquerait pour la première fois sur Terre ! Ce n’est pas simple au début, car entre nos préjugés, nos raccourcis, notre savoir, on a vite fait d’oublier ce regard nouveau sur les choses. J’ai dû répéter plusieurs fois jusqu’à noter cette résolution par écrit. J’ai réellement dû m’en convaincre. Et peu à peu, on adopte ce reflexe. Et au fil des découvertes, on prend confiance en nos réflexions. Et on les nourrit chaque jour un peu plus, à la découverte insatiable d’un monde nouveau qui nous tend les bras !

 

3. Faire de la télé un objet de déco

 

Autrement dit, laisser la télé éteinte, voir la jeter ! Alors pour ce dernier point, je vous avouerai que je n’ai pas encore franchi le pas. Je ne l’ai pas encore jeté car elle me sert encore un peu. En fait, tout n’est pas à jeter à la télé, mais la plupart des programmes sont abrutissants. Et le public en redemande. Quand on voit les audiences des télé-réalités ou émission populaires, ça fait peur. Regardez les enfants bouche-bée devant les dessins animés, et vous comprendrez le pouvoir hypnotisant de la télé. Je vous cite d’ailleurs un extrait d’article basé sur des études ayant portées sur le pouvoir de la télévision (1) : “la télévision affaiblit la capacité d’attention, engendre un état d’hypnose sous couvert de relaxation, elle se passe de l’activité intelligente, critique, l’altère même, mettant les neurones au repos”. Je crois que tout est dit…

vivre sans télé

Ne devenons plus addict de la télé !

Comment me suis-je désintoxiqué (c’est le mot) de la télévision ?

·       J’ai diminué progressivement mes heures passées devant la télé. C’est le même fonctionnement qu’avec une addiction. J’ai arrêté la télé de la même manière que certains arrêtent de fumer.

·       J’ai remplacé les “mauvais” programmes par de “bons” programmes. Pour schématiser, j’ai fait un effort pour regarder Arte au détriment de TF1 ! Et je ne plaisante qu’à moitié. Il existe en effet de très bons programmes sur toutes ces chaines exotiques. Mais évidemment, ce ne sont pas celles qui sont les plus mises en avant, et encore moins regardées.

·       J’ai remplacé le temps passé devant la télé par d’autres activités. La lecture par exemple est devenue une de mes activités préférées. Quand on sort de ce schéma scolaire où lire était une corvée plus qu’autre chose (là encore il y aurait des réformes à faire dans ce domaine), on redécouvre cet art millénaire qui consiste simplement à lire. Et lire c’est engranger de la connaissance, recevoir le savoir de ceux ayant pris le temps d’écrire, d’apporter leur expérience de vie. Une autre activité me prend un peu de temps et je n’y arriverai pas sans me débarrasser de la télé : c’est de faire vivre ce blog !

 

Je vous ai partagé dans cet article 3 mauvaises habitudes qui prenaient une trop grande place dans ma vie : la négligence du sommeil, la naïveté citoyenne et l’hypnose télévisuelle. Au point que ces habitudes avaient une réelle influence sur mon quotidien et le futur que je souhaitais construire.  Je vous ai également partagé pourquoi j’ai voulu changer ces habitudes et comment j’ai procédé.

Au-delà de ma propre expérience, qui ne concerne donc que moi, j’ai voulu par cet article vous faire prendre conscience que l’on peut, avec un peu de volonté et de persévérance, arriver à éliminer des mauvaises habitudes bien ancrées. Et même arriver à en adopter des nouvelles et meilleures. Nos vies peuvent prendre un réel tournant si nous parvenons à s’extirper de ces parasites qui ne sont là que pour freiner notre ascension.

Sans adopter ces 3 grandes habitudes, j’aurais toujours des insomnies favorisant le mauvais caractère, les fatigues chroniques, les maux et maladies. J’aurais toujours été fermé dans mon esprit cartésien, passant à côté des richesses que le monde nous présente. Je n’aurais enfin eu le temps pour rien, n’ayant pas ou peu de savoir. Ce blog n’existerait pas et je n’aurais pas ce partage avec vous !

En bref, changer ces habitudes m’ont fait devenir un peu plus moi. Mais je vous rassure, le combat continue, j’en ai encore plein d’autres à éliminer ! Et que je vous partagerai, bien évidemment sur Coach ton Body

 

(1) http://arsindustrialis.org/ces-%C3%A9tudes-qui-attaquent-la-t%C3%A9l%C3%A9vision

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *