Les 5 idées reçues en musculation


 Les 5 idées reçues en musculation

 

Ah les idées reçues en musculation ! C’est un très vaste sujet. Je pourrais y écrire un article, que dis-je un bouquin tellement il y a de choses à dire ! Rassurez-vous je vous épargnerai trop de lecture car j’ai sélectionné pour vous les croyances les plus ancrées, et une chose est sure : que vous soyez adepte de musculation ou non, vous croyez forcément à une ou plusieurs de ces idées !

Les idées reçues en musculation sont très tenaces. C’est pourquoi il est important de s’en détacher au plus vite afin de ne pas perdre inutilement son temps et son énergie.

Vous avez hâte de savoir lesquelles ? Et bien let’s go !

 

Idée reçue n°1. La musculation : que de la gonflette !

 

Ceux qui pratiquent la musculation ont souvent entendu cette phrase. Soit vous souriez face à l’ignorance de votre interlocuteur, soit vous pestez en vous remémorant votre dernière séance dans laquelle vous y avez laissé des plumes.

Car oui, proclamer qu’une personne fait de la gonflette sous-entend qu’elle est musclée artificiellement, que le cheminement pour y arriver est rapide et facile, et surtout qu’elle n’a pas plus de force que la moyenne.

Or, bien entendu c’est tout l’inverse. Pour qu’un muscle grossisse, la charge doit être un peu plus lourde de séance en séance. Le corps, essayant de s’adapter à chaque fois va chercher à fortifier ses fibres musculaires en les faisant grossir. C’est le principe de surcompensation que je décris plus en détail ici : La technique de surcompensation pour progresser un max !

Il faut donc obligatoirement devenir plus fort pour prendre du muscle. Et cela ne se fera pas en un jour ! Comptez de nombreux mois, je dirais même plutôt quelques années ! Il faudra fournir beaucoup d’efforts pour parvenir à faire grossir ses muscles, sans prendre trop de gras. Il faudra un programme adapté, être continuellement assidu, mettre de l’intensité dans l’entrainement, soigner sa nutrition, bien se reposer…Bref tout sauf de la facilité.

Dernière chose, il est vrai qu’après une séance les muscles sont plus gros. Cela est dû à la congestion, c’est à dire à un afflux de sang dans les muscles sollicités qui créé temporairement cet effet gonflé. Surement une des explications de ce terme de gonflette !

 

Idée reçue n°2. Les protéines en poudre : du dopage !

 

Les protéines en poudre sont issues dans la plupart du temps du lait, des oeufs ou des végétaux. Le principe est simple : il consiste à déshydrater ces produits en conservant la partie protéinée, jusqu’à en faire une poudre. Selon les marques, seront rajoutés des additifs, des exhausteurs de gouts, des arômes.

En aucun cas ces produits sont à définir comme du dopage. Consommés sans excès, ils ne sont pas dangereux pour la santé et vont permettre aux muscles de mieux se réparer, se développer et se renforcer. Ils sont simplement un complément à l’alimentation traditionnelle. Ils ont ainsi l’avantage d’éviter de cuisiner quand on n’en a pas envie, quand le temps nous manque ou que nous sommes de sortie. En plus, financièrement, ils coûtent moins cher que la viande ou le poisson.

Enfin, contrairement aux produits dopants et dangereux comme les anabolisants, la consommation de protéines en poudre ne va pas accélérer la prise de masse musculaire. Elle est simplement un matériau de réparation et de construction au service de nos muscles, et même de l’organisme tout entier.

 

Idée reçue n°3. Il faut bannir les aliments gras !

 

Erreur monumentale ! Les acides gras sont indispensables, essentielles, incontournables, inévitables, vitales…je continue ? Elles sont la base de nos cellules, elles jouent un rôle structurel et fonctionnel dans le système hormonal, nerveux, cardio-vasculaire, immunitaire, articulaires. Ce sont également une source d’énergie disponible pour l’organisme, notamment lors d’un effort musculaire.

Bref, vous avez compris leur importance pour notre corps. Il ne faut donc surtout pas bannir les aliments gras de votre alimentation.

Mais, car il y a un mais, tous les acides gras ne se valent pas. Je vois déjà les déçus qui pensaient qu’ils pourraient encore manger des chips en toute impunité ! Et bien non, les chips font partie des acides gras trans, comme tous les produits industriels. A supprimer d’urgence.

Aussi, il faudra grandement limiter les acides gras saturés que sont le beurre, le lait, la viande le fromage, l’huile de palme, de tournesol etc.

Que nous reste-t-il ? Et bien les acides non saturés tels que les noix, les cacahuètes, l’avocat, l’huile de tournesol, le poisson etc. Les acides non saturés sont à consommer en priorité, sans en abuser toutefois.

 

Idée reçue n°4. La musculation transforme la graisse en muscle !

 

On entend souvent cette phrase également disant que la musculation transforme le gras en muscle. Il est vrai que c’est un peu l’impression que cela donne quand on croise une vieille connaissance bien musclée, alors qu’elle était plutôt grassouillette auparavant. Et bien oui, ce n’est qu’une illusion !

Il faut comprendre que le muscle et le gras sont des tissus complètement différents et indépendants. Aucun lien n’existe entre l’un et l’autre.

La perte de gras va en fait se faire grâce à une dépense d’énergie importante, et un ajustement de l’apport calorique. Le muscle lui va se développer comme nous l’avons vu grâce à la surcompensation.

Ce qui veut évidemment dire que l’inverse n’est pas vrai non plus. En effet, en cas d’arrêt de la musculation, les muscles ne vont pas se transformer en gras ! Il faut simplement manger un peu moins.

 

Idée reçue n°5. Les abdos font perdre le gras du ventre !

 

Encore une idée reçue à base de gras. Beaucoup pensent qu’en travaillant intensément les abdos, le gras du ventre va disparaitre laissant apparaitre une belle tablette de chocolat. Evidemment, c’est malheureusement faux.

Il faut comprendre que la perte de gras ne peut se faire de manière isolée. Elle est générale ou elle n’est pas ! Et que pour perdre du gras il faut brûler beaucoup de calories. Or, les abdos sont des petits muscles et les travailler ne consomme que très peu de calories.

Pour pouvoir espérer apercevoir un jour ses abdominaux, il est donc préférable de solliciter des muscles gourmands en énergie (calories), comme les muscles des jambes, du dos etc. Ce sera plus efficace que de s’épuiser avec les exercices d’abdos. Je ne dis pas qu’il faut les supprimer, mais n’y mettez pas tout votre espoir non plus !

 

 

Comme indiqué en introduction, les idées reçues sont monnaies courantes dans le domaine de la musculation. L’essentiel est d’être ouvert d’esprit et de savoir les reconnaître afin de ne leur accorder aucune importance. Les idées reçues ne se cantonnent pas qu’à la musculation. Vous en trouverez dans le domaine de l’alimentation, du bien-être, de la psychologie…Un véritable jeu de pistes, et surtout l’occasion d’aborder cela dans d’autres articles !

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis via les réseaux sociaux. Pour rester connecter, abonnez-vous à la newsletter coach-ton-body et recevez en cadeau mon e-book “Obtenez un corps beau et en forme grâce à la musculation !”

Coachez-vous bien !

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *