Les 5 meilleurs remèdes contre les maux de l’hiver 2


 

Les 5 meilleurs remèdes contre les maux de l’hiver

 

Winter is coming comme dirait un protagoniste de Game of Thrones. Oui, l’hiver est bien là. Et avec lui tout un lot de petits tracas, du rhume, à la sinusite, en passant par les bronchites, les toux et autre gastro.

Certains, en partie grâce à leur hygiène de vie, sont un peu plus protégés. Même un nez qui coule est un phénomène exceptionnel ! Et j’ai la chance d’en faire partie.

Alors quelles sont les clés pour renforcer son système immunitaire et ainsi passer à travers les gouttes ?

C’est le sujet que nous allons voir aujourd’hui grâce à 5 remèdes que j’ai sélectionnés pour vous.

Ils sont évidemment 100% naturel et surtout, j’ai privilégié la simplicité de préparation. Et oui, quand on est malade, la dernière chose que l’on souhaite est de passer son temps en cuisine. Et encore moins d’aller dénicher une graine miracle de Papouasie chez l’unique herboriste de la ville !

 

1. Le remède contre le rhume

 

L’ail

Nez qui coule, yeux qui pleurent, éternuements à répétitions, voire légère fièvre. Nul doute, le rhume est en vous !

Et bien sachez que l’ail fait partie des meilleurs produits naturels pour lutter contre. Il va en effet stimuler la circulation sanguine et renforcer les défenses immunitaires. Il va en plus se révéler particulièrement efficace sur le système respiratoire.

 

L'ail aide à lutter contre le rhume

 

Mode d’utilisation

Idéalement, l’ail devra être consommé au quotidien dans l’alimentation. Préférez le frais, et moins en poudre ou en gélules.

 

Le gingembre

Les bienfaits du gingembre ne sont plus à démontrer. Allez lire l’article à ce sujet pour prendre connaissance de sa grande richesse : 6 raisons de consommer du gingembre. Il est donc, entre autres multiples vertus, très efficace contre le rhume. Couplé à d’autres produits, tel que la cannelle, il est un remède incontournable !

Mode d’utilisation

Dans cet état, préférez la tisane, qui permettra également de rester hydrater. Pour le gingembre, privilégiez également le gingembre frais au gingembre séché, qui aura perdu une partie de ses vertus. Le gingembre frais est désormais disponible un peu partout en grande surface, et pour un prix dérisoire. Profitez-en !

Ingrédients 

Pour une tasse de tisane, il vous faudra :

  • 4 tranches assez fines de gingembre frais
  • 1 bâton de cannelle ou une demi cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de miel
  • 200 ml d’eau

La préparation

  • Chauffez l’eau jusqu’à ébullition
  • Ajoutez-y le gingembre et le bâton de cannelle (ou la poudre) que vous laisserez infuser.
  • Au bout de 10 à 15 minutes, filtrez si besoin
  • Rajoutez le miel

Et savourez !

Posologie

Vous pouvez consommer cette tisane 3 à 4 fois par jour.

 

2. Le remède contre la sinusite

 

Cette fois-ci, c’est le nez qui coule et l’impression que votre tête est compressée. Pas de problème, j’ai un produit pour vous : le poireau

 

Le poireau

Ne fuyez-pas. Le poireau dit comme cela n’est pas très attirant. Rien que son nom fait fuir…Et pourtant. Il fait partie de la famille des alliacées, c’est à dire de l’oignon et de l’ail. Il a, entre autres, une fonction anti-infectieuse et anti-inflammatoire, visant notamment la partie des sinus. La nature fait bien les choses puisque le poireau est un légume d’hiver, période dans laquelle se manifestent les cas de sinusites. Et en plus, il est  peu onéreux.

 

Le poireau est efficace contre la sinusite

Mode d’utilisation

Vous pouvez le consommer sous forme de sirop.

Ingrédients

  • 150 grammes de feuilles de poireaux
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1 litre d’eau

La préparation

  • Mettez à cuire les feuilles de poireaux dans l’eau, pendant 30 minutes
  • Filtrer la préparation
  • Rajouter le miel
  • Mélanger quelques minutes jusqu’à obtenir la texture d’un sirop.

Posologie

Consommez ce breuvage à raison d’une cuillère à café, 3 fois par jour.

 

3. Le remède contre la fièvre

 

Dans la majorité des cas, la meilleure chose à faire quand la fièvre survient est…de ne rien faire !

Nous avons pris l’habitude de prendre un comprimé de doliprane ou d’aspirine dès lors que les premiers symptômes de la fièvre se font ressentir. Ne dit-on pas d’ailleurs qu’on “lutte contre la fièvre” ? Or, la fièvre est la réponse naturelle de notre corps aux virus qui l’attaquent. Interrompre la fièvre, c’est ne pas laisser le temps à l’organisme de se défendre. On lui enlève en quelques sorte ses armes.

Le professeur André Lwoff, prix Nobel de Médecine en 1965, a consacré une grande partie de ses travaux à étudier le phénomène de la fièvre. Il en est arrivé à expliquer, à ses collègues contemporains, le rôle de la fièvre contre les virus.

En cas de fièvre, consultez votre médecin traitant. Il étudiera les symptômes et établira son diagnostic.

Une fois les risques de maladies graves écartées, vous pouvez laisser agir le processus naturel de la fièvre. Si celle-ci ne dépasse pas 40°, restez au chaud sous la couette, hydratez-vous (eau, tisanes). Aussi, mangez peu ou pas. La diète aide l’organisme à lutter contre les virus.

 

4. Le remède contre le mal de gorge et la toux

 

La gorge est irritée et douloureuse. Vous toussez. Et en plus votre voix n’a rien à envier à celle de Barry White ? Pas de panique, la nature nous offre encore la solution en toute humilité :  le miel, le thym et le citron

 

Le thym

Le thym est un des meilleurs antiseptiques des bronches

Pour le docteur Michel Pierre, “le thym est un des meilleurs antiseptiques des bronches”. Des études ont également démontré son efficacité chez l’adulte et l’enfant pour traiter les cas de bronchite.

 

Le miel

Le miel a des vertus antiseptiques et adoucissantes

Les vertus du miel ne sont plus à démontrer. J’y ai d’ailleurs accordé un article entier sur ses multiples bienfaits : Les 9 vertus peu connues du miel. Il a, entre autres, un effet antiseptique et adoucissant pour la gorge irritée.

Chez les enfants, des études ont prouvé que le miel réduisait la toux (1). Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, que de nombreux médicaments contre la toux contiennent du miel. Attention toutefois, ne pas donner de miel aux enfants de moins de 1 an.

 

Le citron

Le citron est un anti-inflammatoire incontournable

Quant au citron, son taux élevé en acides citrique et malique, et flavonoïdes font de lui un anti-inflammatoire pratiquement incontournable.

 

Mode d’utilisation

Pour consommer ces super-produits, vous pouvez également opter pour la tisane.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de thym
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1 demi-citron
  • 250 ml d’eau

La préparation

 

  • Chauffez l’eau jusqu’à ébullition
  • Ajoutez-y le thym et couvrez
  • Au bout de 5 minutes, filtrez
  • Ajoutez-y le citron et le miel
  • Remuez et buvez

Posologie

Vous pouvez boire cette tisane chaude ou froide, et cela plusieurs fois par jour.

 

5. Le remède contre la gastro

 

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin. J’ai nommé la gastro ! Si vous souhaitez perdre du poids en un temps record, la gastro est votre ami ! Trêve de plaisanterie, si vous l’avez en ce moment même en lisant ces lignes, recherchant désespérément un remède naturel et efficace, j’imagine que vous ne devez pas être en train de rire.

Quel super-aliment est efficace contre la gastro, ou devrions-nous dire la grippe intestinale ? J’en appelle comme témoin à la barre le cumin et le coing.

 

Le cumin

Le cumin va faciliter la digestion, éliminer les ballonnements et soulager les douleurs. Il va renforcer également les défenses immunitaires.

 

Les épices, et particulièrement le cumin est un bon remède contre la gastro

Mode d’utilisation

  • Son utilisation principale se situe dans vos repas, pour épicer vos plats.
  • Vous pouvez également mélanger 1 cuillère à café dans un verre d’eau et boire aussi sec. L’aspect et le gout sont particuliers mais c’est pour la bonne cause !

Posologie

A consommer 3 à 4 fois par jour.

 

Le coing

Le fruit du cognassier, le coing, est également excellent contre la diarrhée. Il permet de normaliser les contractions musculaires dans cette zone du corps, et redonner de la vigueur à l’intestin. Son gout, comparé au cumin, est plus apprécié par les enfants.

 

Le coing est excellent contre la diarrhée

Mode d’utilisation

Vous pouvez le consommer sous forme de bouillon.

Ingrédients

  • 1 coing
  • 1 litre d’eau
  • 50 grammes de sucres non raffinés (cassonade)

La préparation

  • Coupez le coing en petits morceaux
  • Faites-les bouillir dans l’eau en rajoutant le sucre
  • Une fois la moitié de l’eau évaporée, votre préparation est prête

Posologie

Toutes les heures, prenez 4 à 5 cuillères à soupe de ce breuvage afin de rétablir le fonctionnement normal de vos intestins.

 

 

Avec ces quelques conseils que j’ai voulu les plus simples et accessibles possible, vous devriez mieux gérer les maladies de l’hiver.

Mais une question se pose : la prévention ne serait-elle pas le meilleur moyen pour limiter ces petits tracas ? D’ailleurs l’adage populaire nous dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

Le meilleur moyen de se prémunir des virus et autres bactéries de l’hiver est tout simplement de ne pas les laisser entrer dans votre organisme. Lui donner la force pour combattre, grâce à un système immunitaire renforcé.

En bonus, voici quelques règles de vie à adopter toute l’année afin de passer un hiver des plus tranquille :

 

  • Avoir un sommeil de qualité (7-8 heures par nuit)
  • Manger des produits sains et de saisons, en privilégiant les légumes et fruits crus. Le bio est recommandé.
  • Limiter la viande et la préférer la plus saine possible.
  • Cuisiner en variant les épices (cumin, safran, cannelle etc.), toutes excellentes pour renforcer l’organisme
  • Pratiquer une activité sportive
  • Ne pas trop se couvrir, même quand il fait froid. Surprotéger le corps c’est l’affaiblir

Je finirais sur une citation de Hippocrate qui a dit à juste titre :

“ Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture “.

Coachez-vous bien !

 

Attention, les conseils prodigués dans cet article ne sauraient en rien remplacer les recommandations d’un médecin.

(1) D’après une étude parue en 2011 dans Pediatrics

Photos de Arek Socha, Ylanite, Hans Braxmeier, Benjamin Balazs, Steve Buissinne, Monika et Helga Kattinger

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Les 5 meilleurs remèdes contre les maux de l’hiver