Les glucides sont-ils vraiment nos ennemis ? 4


Les glucides amis ou ennemis

 

Les glucides sont-ils nos ennemis, ou nos amis ? La question mérite d’être posée, d’autant qu’avec les beaux jours, vous songez peut-être à bannir les glucides afin de perdre vos kilos en trop, et pouvoir ainsi entrer dans votre maillot de bain !

Avant de prendre cette décision, je vous conseille tout de même de lire cet article. Je vous y expose les 3 raisons qui font que ce n’est peut-être pas une si bonne idée que ça !

 

Glucides : au banc des accusés

 

Les lipides ont longtemps été le souffre-douleur des diététiciens, s’exclamant à grand renfort de publicité que le gras n’est pas bon pour la santé et qu’il faut absolument le bannir.

Depuis, les lipides sont peu à peu réhabilités. Disons qu’ils ont trop longtemps fait l’objet d’une condamnation trop extrême. En effet, aujourd’hui nous faisons la distinction entre le bon gras et le mauvais gras. C’est à dire que la consommation de gras issu par exemple des avocats, de l’huile d’olive, des amandes est au contraire excellente pour la santé.

Ces types de lipides, consommés à bonne dose, sont même essentiels pour la synthèse des protéines, la fabrication de la testostérone participant au développement musculaire et la réduction du mauvais cholestérol.

Pourquoi je vous parle de lipide ? Parce que pour les glucides, le principe de fond est le même : tout n’est pas tout noir ou tout blanc et qu’il convient de mesurer nos propos.

A l’instar des lipides, nous avons les bons glucides et les mauvais glucides. Les bons étant eux aussi indispensables pour avoir de l’énergie et donc prendre en masse musculaire.

 

Les effets d’un régime pauvre en glucides

 

Vous décidez de vous lancer dans un régime pauvre en glucides, donc en privilégiant les protéines et lipides ? Voici les effets sur votre corps :

·       Dans les premières semaines et premiers mois, les résultats seront là : vous allez perdre du poids, votre tension va se stabiliser et le taux de sucre dans le sang se réduire. Vous serez content. Fatigué mais content. Mais ne vous réjouissez pas trop vite !

·       Sur le moyenlong terme, comme le montre une étude de l’université de Lods en Pologne (1), le risque sur la santé augmente dangereusement.

o   Vous aurez 32% de risques en plus de mourir prématurément, comparés à ceux qui s’alimentent normalement. Sympa…

o   Les risques de décès à cause d’un dysfonctionnement cardio-vasculaire sera de 50%

o   Les risques de mourir d’un cancer, augmentés de 30%

Ces chiffres, tirés de cette étude, sont liés à la faible consommation de glucide, mais également à la surconsommation des autres macronutriments servant à compenser : lipides et protéines

·       Une autre conséquence, certes moins grave que la mortalité, vous touchera : la baisse de votre métabolisme de base. C’est à dire que votre corps consommera pour son quotidien de moins en moins de calories afin d’essayer de s’adapter à cette restriction forcée. Voilà pourquoi, au bout d’un certain temps, les régimes ne fonctionnent plus, et le peu de chose ingurgitée vous refera grossir !

Evidemment, nous souhaitons l’inverse, et un métabolisme rapide qui puiserait dans le gras même au repos. Pour cela, activité sportive et alimentation adéquate sont nécessaires. Enfin, il est important de savoir que si votre métabolisme ralentit et que vous décidez de remanger normalement, vous allez à coup sûr reprendre du poids, et souvent arriver à un stade pire qu’avant !

 

Quel est le rôle des glucides ?

 

Les glucides et la récupération

Les glucides vous donnent l’énergie nécessaire pour votre journée. Également, avant votre séance de sport, ils s’avèrent indispensables pour pouvoir performer et optimiser vos résultats. Meilleure performance, dit meilleure progression et donc prise de masse musculaire assurée.

Après votre séance, ils régénèrent les réserves de glycogène, stock d’énergies à disposition rapide pour vos efforts physiques.

Parmi les glucides, il faudra évidemment bannir les produits transformés tels quel les gâteaux, les chips, les sucreries, les viennoiseries, le pain blanc. Mais également les produits trop raffinés tels que le riz blanc, certaines céréales etc. Je vous oriente vers cet article pour comprendre le phénomène dans son détail : cliquez ici

 

Les glucides et l’énergie

En été, nous dépensons en général beaucoup plus d’énergie : randonnée, course à pied, sports de plein air, vélo.

Se priver de glucides à cette époque de l’année est donc encore moins compréhensible. Les glucides vont vous apporter toute l’énergie dont vous aurez besoin. C’est d’ailleurs la source d’énergie du corps la plus facile à consommer et la plus disponible. Les cellules puiseront largement dans cet apport calorique afin de mener à bien leurs nombreuses fonctions essentielles. Eté ou pas, ne négligez pas les glucides !

 

Glucides riment avec saveurs estivales

Les glucides ce n’est pas que des pates ou du riz. Vous avez toute une variante de produits que vous pouvez consommer en salade, ou en plat léger. Voici un exemple d’un menu très rafraichissant, avec une dose de bons glucides que vous pourrez consommer sans culpabilité aucune :

·       Entrée : tartines de pains complets (bio de préférence) et rillettes de thon

·       Plat : grande salade de quinoa, oeufs, tomates, concombres, feuilles de menthe avec un filet d’huile d’olive

·       Dessert : salade de fruits de saison (pastèque, melon, pèches, bananes…)

Ce n’est qu’un exemple de recette, à personnaliser évidemment selon les doses de macronutriments recommandés, vos gouts etc. Les possibilités sont infinies !

 

 

Pour conclure, j’aimerai préciser que le meilleur régime est de manger de tout, selon les quantités dont vous avez besoin pour arriver à atteindre vos objectifs, et avec des produits les plus bruts possibles.  C’est aussi simple que cela. Il n’existe pas de pratique miracle vendu à prix d’or, si ce n’est des résultats à très court terme et dangereux pour la santé.

Organisez-vous simplement à mieux manger en privilégiant les bons lipides, les bons glucides et les bonnes protéines. Ces 3 macronutriments fonctionnent en trio et en toute harmonie. En retirer un créé un déséquilibre qui peut s’avérer dangereux pour la santé.

Et enfin, n’oubliez pas que mieux manger est un véritable mode de vie, et non pas un régime limité dans le temps !

Coachez-vous bien !

 

(1) Travaux de Maciej Banach, professeur à l’université médicale de Lodz en Pologne, réalisés sur un panel de 24.000 participants, avec environ autant de femmes que d’hommes.

Photo : Daniel Perrig

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Les glucides sont-ils vraiment nos ennemis ?

  • ABDELKADER GAALICHE

    Salut Habib Manger de tout est certes indispensables.Il ne faut pas négliger ni protéines ni glucides ni lipides Cependant il faut faire attention à ce qu’on mange en quantité et en qualité. EXEMPLE On sait bien que l’huile d’olive est bonne mais il ne faut pas en abuser en prenant de grandes quantités si on sait que’une cuillère de l’huile d’olive est égal à 100 kcal.

  • ABDELKADER GAALICHE

    Salut Habib Manger de tout est certes indispensable.Il ne faut pas négliger ni protéines ni glucides ni lipides Cependant il faut faire attention à ce qu’on mange en quantité et en qualité. EXEMPLE On sait bien que l’huile d’olive est bonne mais il ne faut pas en abuser en prenant de grandes quantités si on sait que’une cuillère de l’huile d’olive est égal à 100 kcal.