Comment développer une attitude positive en 7 points ?


En commençant à écrire le titre de cet article, il m’est venu à l’esprit le genre de chanson qu’on souhaiterait chasser par tous les moyens mais qui nous reste inlassablement en tête.

En général, résigné, je la fredonne juste assez fort pour être entendu. Je m’amuse quelques minutes plus tard à surprendre la ou les personnes près de moi chanter cette même chanson ! Sans se rendre compte que le virus vient de moi. Ah la la, moi et mon don du partage Clignement d'œil

Et c’est exactement ce que je vais faire avec vous. Car la chanson que je vais vous donner gracieusement c’est : “ positive attituuuuude ” de Lorie.

Je m’excuse d’avance de vous l’avoir transmis mais c’est pour la bonne cause. Jamais je n’aurais cru un jour devoir citer Lorie dans un de mes articles !

Mais sachez que ce refrain, cette phrase est la clé ouvrant le champ des possibles. Oui, rien que cela.

 

Nous voulons tous être heureux mais…

 

Je pense ne pas me tromper en disant que la volonté de chacun est d’être heureux dans sa vie, c’est à dire : En osmose avec ses proches, entourés de vrais bons amis, d’avoir un travail dans lequel on s’éclate, une famille nous soutenant à nos cotés, une santé de fer, de l’argent etc.

Je pense ne pas me tromper en disant que peu de personnes ont atteint cette volonté presque universelle. En fait, je peux dire que peu de personnes sont réellement heureuses.

Pourquoi ?

Ne vivons-nous pas pourtant dans une époque d’abondance ?

Les frigos sont pleins à craquer; les magasins sont juste en bas de chez nous ou à porter de clics; les produits de consommation plus ou moins utiles pullulent; le confort à tout va; les soins de santé accessibles etc.

Alors avec tout cela, pourquoi ne sommes-nous pas heureux ?

 

Restez positif pour ne plus broyer du noir

Vous êtes aussi heureux que le grenier d’une vieille grange ?

 

Nous aimons nous considérer comme une victime

 

Ce qui me frappe, c’est que cette société a fait développer chez nous un comportement de victime. Ce qui nous arrive n’est pas de notre faute mais celle de l’état, de notre conjoint, de nos parents, de notre environnement etc.

Rejeter la faute de nos échecs sur les autres est très facile. Réfléchir sur soi en prenant du recul l’est beaucoup moins.

Une personne se présentant comme une victime sera dans la plainte, la rancœur, la jalousie. Elle ne comprendra pas que l’autre ait plus qu’elle. En fait, elle pensera de manière négative !

A contrario, si une personne adopte une attitude positive, ( grr la chanson me revient en tête ) elle va plutôt relativiser. Cette personne va se remettre en question si elle se voit refuser une promotion au détriment d’une autre. Elle fera tout ce qu’il faut pour corriger ce qui lui a fait défaut.

Elle va voir les choses du bon coté et cela va l’inciter à être acteur de sa vie et non plus simple spectateur.

Alors comment avoir une attitude positive en tout circonstance ? La réponse grâce aux 7 clés que je vous présente ci-dessous, aussi puissantes que simples à mettre en place :

 

1. Un esprit sain dans un corps sain

 

Je le répéterais souvent sur ce blog mais choisir de vivre une vie saine est capitale. Vous ne pouvez pas changer votre corps, votre façon de penser, sans assainir la vie qui est vôtre. Si vous ne le faites pas, personne d’autre ne le fera à votre place. Une mauvaise hygiène de vie fera forcement de vous quelqu’un de fatigué, plus souvent malade, avec plus de variations d’humeur. Comment être positif dans ces moments là ?

A contrario, si votre alimentation est sainement riche et variée, que vous dormez vos 8h par nuits, que vous pratiquez une activité physique, vous vous sentirez plus en forme et votre mental aura plus de facilité à être positif.

Essayez donc de faire le ménage dans ce qui peut être nocif dans votre chemin vers le bonheur. Par exemple, remplacer les friandises par des fruits.  Diminuer voir supprimer ce qui est à la source de vos addictions les plus féroces. J’ai nommé le tabac, le café, l’alcool. Ne plus être addict vous évite d’être dans le manque et donc la nervosité, sources d’énergies négatives.

 

2. Changer son angle de vue sur les choses négatives

Les dégâts du journal de 20H

Comme chaque jour, vous êtes posté devant la télé, prêt à regarder le journal de 20 heures. Et là pendant 30 minutes c’est une déferlante de mauvaises nouvelles : des guerres, des attentats, des maladies etc.

En vous, une vague de plusieurs émotions est prête à vous engloutir tel un tsunami. Vous êtes révolté, peiné, en colère, au bord des larmes…

Toutes ces émotions ont un impacts sur vous, celui d’avoir des pensées négatives. Et c’est normal, vous avez pris l’information de plein fouet sans aucun recul. Alors oui, c’est horrible les choses qui arrivent dans le monde, surtout à notre époque où nous vivons une escalade de la violence assez inquiétante mais que pouvez-vous faire pour que cela s’arrête ?

Etes-vous prêt à aller vous équiper comme le ferait Rambo, avec la ceinture de munition, la mitraillette, le bandana et partir combattre ?

Allez-vous racheter un cerveau et le transposer dans la tête de ceux qui s’apprêtent à commettre un attentat au nom de leur propre ignorance ?

Bien-sur, la réponse est non. Nous n’avons malheureusement aucun pouvoir pour faire changer ces évènements. Je ne dis pas qu’il ne faut pas s’informer des choses qui se passent dans le monde, mais avoir le recul nécessaire pour éviter de générer en nous des émotions négatives.

N’oubliez pas que connaitre les infos mondiales en temps réels n’est qu’un phénomène nouveau dans l’histoire de l’Homme. Autrefois, seules les infos locales étaient connues des gens.

Le JT est source d'émotion négative

Les informations du JT sont sources d’émotions négatives

 

L’art de voir du positif même dans le négatif

Que faut-il faire ?

Choisir l’information et ne plus la subir (en lisant les infos internet par exemple ), analyser les situations et ce qu’on nous relate ( la propagande et la manipulation existent toujours ), repérer dans ces infos les lueurs d’espoir, les améliorations possibles. Equilibrer avec des informations positives ( découverte d’un remède face à une maladie, cas de vies sauvés etc. ).

 

En bref, et d’une manière générale, l’important est d’avoir un autre regard sur ces événements négatifs qui se manifestent à nous et pour lesquels nous n’avons aucun pouvoir de changer les choses.

On peut retranscrire cela dans notre quotidien également. Nous postulons pour un poste qui nous plait. Une fois passé l’entretien, c’est refusé. C’est un échec, un point négatif c’est indéniable. Sauf que si vous cherchez les raisons de ce refus et que vous faites en sorte d’améliorer ce qui n’a pas marché, alors vous aurez transformé un point négatif en point positif.

Dernier exemple, vous devez prendre la route des vacances et votre voiture tombe en panne, dès les premiers kilomètres. Vous pestez contre la marque de la voiture, votre conjoint, votre garagiste. Ce que vous ne savez pas encore, c’est que vous avez échappé à un carambolage sur l’autoroute.

Modifier l’angle de vue c’est faire de votre vie une série d’opportunité et non une succession d’échec et de réussite.

 

3. Les mots à l’origine de nos maux

 

Les mots que nous utilisons dans notre quotidien sont également responsables de notre état général.

Si vous avez tendance à formuler des phrases négatives, vous remplissez vos énergies de cette négativité. Ces énergies seront à l’origine de vos échecs, de votre malchance, de vos malheurs.

Sachez que votre inconscient capte les informations transmises par le conscient. Et l’inconscient ne connait pas les formules négatives. Seuls l’émotion, les images, ou les mots ont un impact sur lui.

Par exemple, si vous dites, avant de vous lancer tout schuss sur vos skis “ il ne faut pas que je tombe “, et bien vous allez tomber. L’inconscient à pris en compte le mot “ tomber “ et exécute sans se poser de questions. Il fera tout pour que vous tombiez. Ce qu’il faudrait plutôt dire dans ce cas, c’est  “ je vais skier en tout sécurité pour moi et les autres ” ou “ je vais passer un très bon moment à skier “.

Avouez que ce n’est pas la même chose.

D’une manière général, il conviendra donc d’éviter les phrases négatives. Vous pouvez essayer, vous allez être surpris de la difficulté de l’exercice tellement nous en utilisons sans nous en rendre compte.

 

4. Ne soyez pas trop dur avec vous-même

 

Dans la même idée, j’aimerais également aborder un autre point. Celui de notre auto-jugement. Le jugement le plus dur que l’on subit n’est pas celui des autres mais bien le nôtre ! D’une part, parce que naturellement nous sommes très critique à notre égard, ne laissant passer aucune faiblesse; et d’autre part, ces critiques sur nous même sont souvent issues de l’enfance, donc fortement ancrées. Au point d’en être convaincu dur comme fer.

On a tendance par exemple à se considérer trop gros, trop petit, timide etc. On le pense, on le croit et on le devient.

Cessez donc de vous collez une étiquette négative même si vous êtes convaincus que c’est la vérité. Remettez tout à zéro et reconstruisez vous seulement avec des étiquettes positives. A force d’y penser, vous allez y croire, engager des actions dans ce sens et à terme, cela se manifestera logiquement en vous. C’est le principe schématisé de la loi de l’attraction.

 

5. Merci à la gratitude

 

Etre dans la gratitude envers nous-même et les autres

Remercier les personnes qui sont là pour nous permet de nourrir le positif

 

Je parlerais également souvent dans ce blog de ce qu’on appelle la gratitude. Ringarde  pour certains, rabaissante pour d’autres, elle est au contraire un outil puissant pour rester positif.

Etre dans la gratitude, c’est être reconnaissant envers nous même, envers les autres, envers la vie. C’est remercier les choses de la vie qui vous arrivent, qu’elles soient positives ou d’apparence négatives. N’oubliez pas que toutes sont des opportunités qui vous permettront de vous améliorer, d’avancer et de mieux vous connaitre.

Etre dans la gratitude c’est apprendre à apprécier ce que vous avez. C’est vivre au présent le plus possible. Ne plus ressasser le passé ou avoir peur du futur, mais vivre ce moment présent qui s’offre à vous et qui est le seul vraiment existant à cet instant.

En restant dans le passé ou en s’imaginant dans le futur, vous oublier totalement de vivre le présent, en fait de vivre tout court. Se focaliser sur le présent c’est prendre conscience de la valeur des choses que vous avez : un travail, une maison, une famille, la santé, des amis etc.

Prenez conscience par exemple du bon plat que vous êtes en train de déguster en savourant chaque bouchée. Vous allez tout de suite vous sentir plus apaiser.

Etre dans la gratitude, c’est remercier sans se limiter les personnes nous ayant apporté leur aide.

Toutes ces pratiques vont vous rendre fier de vous, content, heureux, bref positif !

 

6. Eviter les personnes négatives

 

Nous n’avons que rarement conscience de l’influence des gens sur notre état d’esprit. Alors que c’est pour moi un point très important.

Les personnes que l’on côtoie vous nous transmettre leur énergie. Si ces personnes sont négatives, dans la plainte, dans l’excès, notre humeur va peu à peu se mettre au diapason de la leur.

N’avez vous jamais ressenti une énergie négative vous envahir après avoir passé plusieurs heures avec quelqu’un de pas très joyeux ?

Vous broyez du noir, vous vous sentez épuisé mentalement et physiquement. A l’image des infos du JT, si vous ne pouvez agir positivement sur cette personne, il faudra alors s’éloigner d’elle le plus possible. En général ce n’est pas une grande perte, car ces personnes sont souvent mauvaises, jalouses, ingrates envers les autres ou la société. D’ailleurs, une fois votre énergie renouvelée et positive, vous aurez de plus en plus de mal à figurer avec des personnes négatives. Vos énergies se repousseront naturellement.

 

7. S’écouter être pour mieux être

 

Nous ne serons jamais à l’abri face à des émotions ou des humeurs négatives. Pour éviter que notre attitude deviennent également négatives, il faudra dans ce type de cas prendre conscience que nous sommes face à une énergie négative. Ce n’est pas aussi simple au début. Les personnes baignées dans la négativité ne sont même pas conscient de leur état. Mais pas de panique, avec le temps, votre perception des choses s’affinera.

Une fois l’émotion négative mise en lumière, il suffira de se rappeler de cet article et des points ci-dessus qu’il faudra essayer de pratiquer. Si cela ne marche pas comme convenu, car trop affecté, sortez prendre l’air, allez marcher en foret, faites une activité que vous adorez. Une fois l’humeur passée, essayez d’évaluer la situation ( de manière positive, cela va de soit ! ) et procédez aux changements qui vous permettront de mieux gérer ce type de situation.

 

 

Avec ces 7 outils puissants que je viens d’aborder avec vous, votre vision de la vie devrait vite changer. A l’image des tableaux de Picasso, vous allez passer de la période bleue ( négative ) à la période rose ( positive ).

N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires. Vos anecdotes, votre état d’esprit actuel, vos objectifs etc.

Si vous avez aimé l’article, partagez le sans limite avec vos amis ou vos proches.

A bientôt et n’oubliez pas…positive attituuuude !

 

Photos de Frank Winkle, Alexander Antropov et Oberholster Venita.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *