10 erreurs à éviter absolument en musculation/fitness !


10 erreurs à éviter en musculation fitness

 

 

Les erreurs sont légions lorsqu’on pratique la musculation ou le fitness. Il existe tellement de sujets dans ces domaines, parfois contradictoires, que beaucoup ne savent plus le vrai du faux.

Alors oui, les vérités d’un jour ne sont plus celles du lendemain. Et les vérités des uns ne sont pas celles des autres.

Souvent, tout cela dépend bien entendu de la position de chacun dans le milieu. par exemple, un fabriquant de compléments alimentaires financera des études pour prouver que tel ou tel produit est indispensable au développement musculaire.

Mais pas seulement. Il y a également plusieurs écoles, toutes étant certaines de détenir LA vérité quant à la pratique de la musculation et du fitness.

Dans cet article, je vais dépasser ces clivages et prendre le recul nécessaire pour vous présenter les 10 erreurs à éviter en musculation. La plupart sont basées sur ma propre expérience.

 

 

 

Erreur #1 – Vouloir progresser trop vite

 

L’erreur numéro 1 des pratiquants de musculation ou de fitness est l’impatience ! On veut être tout de suite au même niveau que les pratiquants expérimentés. Bien entendu, comme dans tous les domaines d’ailleurs, c’est à force d’assiduité, de persévérance et d’efforts que vous arriverez à atteindre un bon niveau.

 

Mes conseils

  • Même si on peut se sentir ridicule face aux performances des autres, faites abstraction de cela et définissez-vous vos propres objectifs, selon vos capacités et votre condition physique. Ce qui sous-entend de gravir les marches à votre rythme. Gardez toujours en tête que le gars bien baraque qui se matte amoureusement sur le miroir a un jour été un débutant comme vous.

 

Erreur #2 – Suivre un programme inadapté

 

Cette erreur est un classique ! Nous vivons une époque de surinformation, dans laquelle tout le monde à un avis sur tout, qu’il soit professionnel ou non. Ce qui donne un amas incroyable d’informations en tout genre. Le plus difficile étant de faire le tri là-dedans pour ne pas s’y noyer. C’est dans ce contexte que beaucoup de pratiquants, débutants ou non, puisent leur programme d’entrainement. Un programme pour la plupart généraliste et totalement inadapté à leur patrimoine sportif.

Résultat : nombreux pratiquent un entrainement qui ne correspond ni à leur objectif final, ni à leur morphologie, ni à leur disponibilité.

 

Mes conseils

  • Suivez un programme personnalisé qui répondra précisément à vos attentes, tout en prenant en compte votre passé sportif, vos qualités naturelles, vos limites, votre état d’esprit, votre disponibilité. Pour cela, demandez conseil à un coach sportif ou à un pratiquant expert qui sauront vous guider.

 

Erreur #3 – Vouloir mettre trop lourd

 

Encore un classique du genre ! On passe après un pratiquant qui a chargé la machine. Pour ne pas perdre la face, on va essayer de faire l’exercice avec la même charge… L’apparence, encore l’apparence !

En chargeant trop lourd, l’exercice sera mal exécuté. En effet, le corps va compenser cette charge en modifiant votre posture durant le mouvement.

Résultat : vous allez vous contorsionner dans tous les sens pour réussir le mouvement, au risque de vous blesser.

 

Mes conseils

  • Encore une fois, faites abstraction du regard de l’autre. Vous savez ce que vous faites, et où vous souhaitez aller. Allez-y simplement, à votre rythme. Peu importe d’où est-ce que vous partez, l’important sera d’arriver à bon port.
  • Chargez donc progressivement selon vos progrès, et non pas selon ceux des autres !

 

Erreur #4 – Négliger la technique

 

La transition est bonne avec le point précédent. Vouloir mettre trop lourd, c’est faire l’impasse sur l’aspect technique, c’est à dire le mouvement en lui-même.

Sachez qu’un mouvement mal exécuté, ne vous permet pas d’isoler le groupe musculaire de manière complète. D’autres groupes musculaires vont prendre le relai, ce qui n’est clairement pas le but recherché. Sauf bien-sûr si la sollicitation de plusieurs groupes musculaires est volontaire, comme lors d’un entrainement au poids du corps, ou en full-body.

De plus, négliger la technique c’est favoriser les blessures.

 

Mes conseils

  • N’augmentez les charges que si le mouvement reste parfaitement maîtrisé. Si vous estimez que ce n’est plus le cas, et que vous compensez la charge lourde par une mauvaise posture, c’est que c’est déjà trop lourd. Revenez donc à un point d’équilibre optimal entre le poids et la technique. Avec l’expérience, ça deviendra plus évident pour vous.

 

Erreur #5 – Croire qu’on peut se muscler en ignorant l’importance de l’alimentation

 

J’en parle assez souvent sur le blog et également dans mon ebook gratuit “Beau et en forme grâce à la musculation” (voir le lien de téléchargement en dessous de l’article): l’alimentation est une pièce maîtresse pour la prise de muscle et le changement de sa silhouette.

Combien de temps ai-je perdu au début de ma pratique de la musculation pour avoir négligé complètement cet aspect, qu’est la nutrition. Je n’avais pas compris ou pas pris conscience que c’est par elle que tout se construit, comme les briques d’une maison. Négliger la qualité des briques, c’est voir un jour sa maison s’effondrer au moindre coup de vent.

 

Mes conseils

  • Soyez rigoureux dans votre alimentation en retirant peu à peu les produits issus de la junk-food : sodas, gâteaux, plats préparés, fast-food etc.

Au début, à cause de l’habitude, ce sera un peu difficile. Puis peu à peu vous prendrez plaisir à manger des produits sains et gouteux. Car préserver le plaisir de manger reste primordial pour changer en profondeur.

  • La clé est de trouver le juste équilibre entre les macro-nutriments que sont les glucides, les protéines et les lipides. Je vous renvoie vers cet article qui résume assez bien mes propos.
  • Petite précision : si vous n’êtes pas prêt à abandonner complètement la junk-food ou que vous n’êtes pas très regardant sur la composition chimique de ses produits, vous pourrez par la suite, si vous le souhaitez, garder un de ses repas par semaine (cheat-meal). Même si pour moi, cette pratique n’entre pas dans mes valeurs, ni celles du blog qui privilégient la santé avant tout.

 

Erreur #6 – Zapper l’échauffement

 

La grande majorité des pratiquants de musculation et de fitness ne s’embêtent même pas avec l’échauffement. Une fois en tenue de sport, ils se lancent sans perdre de temps à l’assaut de leur programme d’entrainement. Sauf que là est le souci.

En aucun cas l’échauffement ne doit être considéré comme une perte de temps. Au contraire je dirai, il vous en fait gagner comme jamais. En effet, un bon échauffement vous éloignera des blessures. Et une blessure c’est plusieurs jours, semaines ou mois sans pratique de sport. Vous avez dit perte de temps ?

 

Mes conseils

  • Prenez le temps qu’il faut pour échauffer les articulations qui vont être sollicitées. Cela vous permettra de limiter les chances (ou plutôt malchances) d’avoir des tendinites.
  • N’oubliez pas le cou et les hanches, qui, s’ils sont touchés, deviennent vites handicapants. Personnellement, cela me prend entre 5 et 10 minutes. Insistez un peu plus si vous faites votre séance au saut du lit.

 

Erreur #7 – Ne pas travailler la souplesse

 

La souplesse est également un allié oublié des pratiquants de musculation. Et pourtant !

Acquérir une bonne souplesse c’est améliorer la force, l’endurance et la récupération. De plus, esthétiquement, les muscles apparaitront plus étendus et donc plus harmonieux.

Les fibres musculaires bien étirées permettront également une meilleure assimilation des nutriments, gage d’une prise de muscle améliorée.

 

Mes conseils

  • L’étirement post-séance et les cours de stretching sont une bonne manière de travailler la souplesse. Je vous oriente vers un article très complet qui vous détaille les meilleurs exercices pour optimiser la souplesse. Cliquez ici.

 

Erreur #8 – Tomber dans le surentrainement

 

Autre erreur classique : le surentrainement. Croire que les muscles ne grossissent que par l’entrainement a été une idée fixe chez moi durant de nombreuses années. Jusqu’au jour où j’ai compris que je m’entrainais vraiment beaucoup, et que ma masse musculaire ne progressait pas. J’étais tout simplement en surentrainement.

 

Mes conseils

  • Entraînez-vous selon votre capacité. Inutile de faire 5 ou 6 séances par semaine, surtout si vous êtes débutant. 3 séances par semaine sont largement suffisantes si votre programme est bien équilibré.
  • Evitez les séances interminables. Ne dépassez pas 1 heure par séance. C’est ce que je fais et je n’ai vraiment pas besoin de plus.

 

Erreur #9 – Ne pas se reposer suffisamment

 

Le surentrainement induit un manque évident de repos. Le corps n’a tout simplement pas assez de temps pour réparer les fibres musculaires endommagées. A peine commence-t-il le travail qu’il est à nouveau sollicité. C’est pourquoi le repos est primordial. Autant que l’entrainement et l’alimentation.

Pendant cette phase, le corps va renforcer les fibres musculaires, et même en créer de nouvelles pour pouvoir supporter les futures séances intensives. C’est ce phénomène, appelé la surcompensation, qui va permettre de prendre de la masse musculaire.

 

Mes conseils

  • Dans ce monde où ne rien faire est dévalorisé, n’ayez pas de gêne à dormir mieux la nuit, faire des siestes, se poser tout simplement. Optez aussi pour des massages, des décrassages etc.
  • Personnellement, je ne prends jamais autant de masse musculaire que lorsque je suis en vacances !

 

Erreur #10 – Suivre un entrainement de star !

 

Sur internet, foisonnent les programmes des acteurs de film d’action qui ont pris du muscle en un temps record. Par exemple Hugh Jackman, l’acteur des X-Men. L’erreur est de prendre le même programme d’entrainement en se disant : “Si je suis son programme, je vais être comme lui”.

Prenez bien conscience que ces personnes sont entourées de coachs à leur service et aux domaine variés (sport, alimentation, médical, mental…), qui ne laissent rien au hasard.

De plus, tous les moyens sont mis en oeuvre pour arriver au résultat escompté : moyens matériels mais aussi moyens médicaux. Et puis, ne soyons pas dupe. La “pilule miracle” est aussi très utile pour atteindre ces résultats impressionnants.

 

Mes conseils

  • Dites-vous simplement que vous êtes uniques et que votre programme se doit d’être unique ou adapté à votre profil.
  • Aussi, ne tombez pas en admiration sur des idoles. Vous ne savez pas ce qu’elles font en coulisse. Gardez toujours une réserve sur l’image qu’elle véhicule. La chute en sera moins rude en cas de tromperie avérée.

 

 

 

Les 3 leviers à utiliser dans sa progression sont l’entrainement, l’alimentation et le repos. Pour optimiser au mieux ces notions et éviter de freiner leurs effets, il convient d’éviter les erreurs citées dans cet article.

J’ai bon espoir qu’avec ces 10 erreurs que j’ai pointé du doigt, vous éviterez de passer par les pièges dans lesquels j’ai mis les pieds. Entre idées fixes, dogmes et croyances farouches, ce sont des années que j’ai perdu dans ma progression et l’évolution de moi-même, aussi bien physique que mental.

Nous ferons toujours des erreurs, car les erreurs font aussi partie de notre apprentissage, mais si nous pouvons en éviter certaines, c’est très bien !

Coachez-vous bien

 

Partagez cet article avec vos amis via les réseaux sociaux. Pour rester connecté, abonnez-vous à la newsletter coach-ton-body et recevez en cadeau mon e-book “Obtenez un corps beau et en forme grâce à la musculation ! 

Photo : Luis_molinero – Freepik.com

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *