Les groupes musculaires du corps humain


 

Chose promise, chose due, nous allons parler aujourd’hui de l’anatomie humaine. Et plus précisément des muscles. En musculation, ils sont souvent groupés par zone, qu’on appellera, groupes musculaires.

Il est inconcevable pour moi de pratiquer la musculation ou le fitness, ou tout autres sports sans connaitre les muscles qui seront sollicités. Connaitre le fonctionnement de ses muscles, c’est mieux connaitre ses limites, mieux gérer la récupération et prévenir les blessures.

Malheureusement, à part les muscles les plus “ célèbres “, tels que les pectoraux ou les biceps, peu de sportifs amateurs connaissent leurs muscles, leurs fonctions, leurs interactions.

Alors je ne suis pas Dr House, mais nous allons tout de même essayer de comprendre et je vais essayer de rester le plus compréhensible possible!

Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les muscles extérieurs, appelés “ muscles superficiels”. En effet, il existe également des “ muscles profonds “, un peu le socle de notre musculature, que j’aborderais en détail prochainement.

Je l’ai organisé de la manière suivante. Un schéma représentant tous les muscles superficiels du corps humain en face avant et arrière, pour avoir une vue d’ensemble. Et la description de chaque groupe musculaire, utile pour organiser sa séance de musculation ou de fitness.

Je vous conseille d’ailleurs de garder cette page en favori sur votre navigateur internet. Mon intuition me dit que vous allez y revenir souvent ! Clignement d'œil

 

 

1. Les muscles superficiels du corps humain en mode recto / verso !

 

 

 

Les muscles du corps humain

 

2. Les muscles superficiels rassemblés en groupes musculaires

 

Les groupes musculaires décrits ci-dessous sont classés en partant du haut du corps vers le bas. Bonne lecture !

 

Les trapèzes

 

Le trapèze est un grand muscle. Il couvre la partie supérieure du dos. Il part de l’épaule à la colonne vertébrale, de la nuque jusqu’au milieu du dos. Il est divisé en 3 muscles.

  • Muscle supérieur
  • Muscle moyen
  • Muscle inférieur

Les trapèzes permettent le mouvement des épaules ( haussement d’épaules, épaules vers l’arrière ) et les rotations de la tête ( arrière, sur les cotés ).

 

Les épaules 

 

Nous appelons plus communément “ épaules “ ce que nous devrions appeler “ deltoïde “. Le deltoïde se compose de 3 muscles, l’antérieur, le postérieur et le latéral ( ou moyen ).

 

Le deltoïde en détail

Le rôle des muscles deltoïdes est de permettre le mouvement du bras :

  • Le faisceau latéral va en grande partie participer à l’écartement du bras.
  • Le faisceau antérieur permet des mouvements de flexion et de rotation du bras.
  • Le faisceau postérieur permet une extension et rotation latéral du bras.

Pour résumer, les muscles du deltoïde servent à avoir une rotation du bras dans 3 directions : devant, dessus, derrière.

 

Les biceps

 

Le biceps, du latin biciptis ( qui a deux têtes ), contient donc deux muscles.

  • Le biceps brachial, le muscle le plus à l’intérieur
  • Le brachial, le muscle le plus à l’extérieur

Le biceps permet les mouvements de l’avant-bras.

 

Les triceps

 

Le triceps brachial ou simplement triceps est constitué de 3 muscles.

  • Le vaste latéral
  • Le vaste médial
  • Le long chef

Les triceps

Le triceps est le muscle antagoniste au biceps. Quand le biceps plie l’avant-bras, le triceps le déplie.

 

Les avant-bras

 

Plusieurs muscles composent l’avant-bras. Nous y retrouvons entre autres :

  • Le brachio-radial ( ou long supinateur ),
  • Le fléchisseur ulnaire du carpe (ou cubital antérieur )
  • Le long palmaire.

Ces muscles vont permettre de bouger la main et les doigts. Ils contribuent également ( surtout le brachio-radial ), aidés du biceps et du triceps, aux mouvements complet de l’avant-bras.

 

Les dorsaux

 

Les dorsaux ne sont constitués, en muscle superficiel, que du grand dorsal. Ce grand muscle qui entoure la cage thoracique commencent de l’extrémité des pectoraux pour descendre jusqu’au bas du dos.

Le rôle de ce muscle est de supporter le mouvement des bras vers l’arrière. C’est le muscle permettant de “ grimper “.

Le grand dorsal

 

Les pectoraux

 

Ce qu’on appelle communément les pectoraux, désigne en général le grand pectoral. C’est celui qui est visible et que la plupart des pratiquants de musculation souhaitent développer. Dans les pectoraux, nous avons également le petit pectoral, qui est un muscle plus discret, dans la catégorie des muscles profonds.

Les pectoraux couvrent la surface du thorax. Ils s’étendent de la clavicule au sternum, et des côtes jusqu’aux os du bras.

Les pectoraux vont permettre notamment les mouvements avant du bras.

 

Les abdominaux

 

Quand on dit que nous allons travailler les abdominaux, il s’agit en fait d’un groupe de plusieurs muscles. Nous y retrouvons les obliques externes de l’abdomen et le grand droit de l’abdomen.

  • Les obliques, sur le coté, vont permettre des mouvements de flexion et de rotation du buste et du bassin
  • Le grand droit, qui s’étale du pubis jusqu’au début du sternum permet une flexion du tronc par rapport au bassin

Dans les groupes musculaires, les abdominaux sont une exception, puisque le grand droit et les obliques sont à classer dans la catégorie des muscles profonds. Ce qui explique toute la difficulté pour les faire apparaître !

 

Les abdos sont des muscles profonds

Les “tablettes” ou abdominaux sont des muscles profonds et essentiels pour maintenir le buste

 

Les adducteurs

 

Quand vous monter des escaliers, les adducteurs jouent un rôle primordial au niveau des jambes. Ce qu’on appelle adducteurs se composent en fait de plusieurs muscles :

  • Le grand adducteur
  • Le long adducteur
  • Le pectiné et le gracile ( ou droit interne )

Ils permettent une flexion ou une rotation de la jambe. Pas étonnant que ce soit un des groupes musculaires les plus sollicités par les footballeurs. En musculation, quand on les travaille pour la première fois, gare aux courbatures le lendemain !

 

Les fessiers

 

Le fessier est l’un des muscle le plus volumineux et puissant du corps ! Il se compose entre autre, des 2 muscles suivants :

  • Le grand fessier
  • Le moyen fessier

Le rôle du fessier est principalement de permettre les mouvements de la cuisse tout en stabilisant le bassin.

C’est le grand fessier qui permet de donner la forme bombée aux fesses.

 

L’arrière des cuisses

 

Les muscles de l’arrière de la cuisse se nomment en général les Ischio-jambiers. Ils sont composés de 3 muscles :

  • Le biceps fémoral
  • Le semi-tendineux
  • Le semi-membraneux

Ces muscles commencent du bassin ( partie utilisée pour s’asseoir ) et se termine au dessous du genou. A l’intérieur pour le semi tendineux et le semi membraneux et à l’extérieur pour le biceps fémoral.

Ils vont intervenir dans le mouvement de la marche et la position debout. Leurs contractions vont permettre l’extension de la hanche et la flexion du genou.

Ces muscles sont, par exemple, très utilisés pendant la course à pied.

 

Les quadriceps

 

Le quadriceps est le muscle le plus volumineux du corps humain. Situé dans la partie avant de la cuisse, il permet de supporter en grande partie notre poids du corps et permet son déplacement.

Le quadriceps se compose, comme son nom l”indique, de 4 muscles :

  • Le vaste interne ( ou vaste médial )
  • Le vaste externe ( ou vaste latéral )
  • Muscle vaste intermédiaire ( ou crural )
  • Le droit fémoral ( ou antérieur )

Etant le plus volumineux, le quadriceps est le moteur pour le développement des autres muscles.

 

Les mollets

 

Les mollets ( ou triceps sural ) se composent de 3 muscles qui vont relier le tendon d’Achille à la partie inférieure de la jambe :

  • Le soléaire, qui est un muscle profond
  • Les jumeaux ( ou gastrocnémien ) qui sont 2 muscles superficiels situés de part et d’autre de la jambe inférieure. D’où leur nom de jumeau.

Ces muscles vont permettre, par extension de la cheville,  une rotation complète du pied.

 

Les groupes musculaires

La connaissance des groupes musculaires est la base d’un programme d’entrainement

 

Nous arrivons au terme de notre article. Milles excuses pour tous ces termes techniques ! L’important ne sera pas de retenir leur nom mais plutôt leur existence et leurs fonctions !

Vous l’avez peut-être devinez, mais connaitre ses muscles, ou d’une manière plus globale, ses groupes musculaires, va vous permettre de mieux comprendre votre corps. Comprendre vos progrès, vos stagnations, vos douleurs.

La connaissance des groupes musculaires sera à la base d’un programme d’entrainement personnalisé.

Ne pas avoir cette connaissance, c’est vouloir se muscler sans connaitre ses muscles. C’est comme vouloir gagner le tour de France sans n’avoir jamais appris à faire du vélo ! Bon j’exagère un peu l’image volontairement mais vous m’avez compris. 😉

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous oriente vers la bible de l’anatomie humaine en musculation, le célèbre bouquin de Frédéric Delavier disponible au lien ci-dessous. A avoir absolument dans votre bibliothèque ! 😉

Coachez vous bien et à bientôt !

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis ou proches. Vous pouvez également laisser un commentaire pour me donner votre avis ou autre. Si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier, dites le moi également dans les commentaires.

 

Photos wikipédia, Ulrike Mai et Jil Martinez

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *