L’importance de connaitre le nom de vos muscles


Apprendre le nom des muscles

Les muscles, tout un sujet !

L’article que vous allez lire s’adresse aux pratiquants de musculation, de fitness mais également à tous les sportifs amateurs. Je pars du principe que si nous utilisons notre belle machine à réaliser l’activité physique que l’on aime, nous nous devons de connaitre ses rouages et son fonctionnement.

Et pourtant, peu d’entre nous s’intéressent à l’anatomie humaine, et aux muscles en particulier.

Et plus précisément les pratiquants de musculation et de fitness qui pourtant focalisent leur entrainements essentiellement sur les muscles. Une méconnaissance du fonctionnement musculaire occasionnera des résultats en dents de scie, des douleurs, des blessures menant jusqu’à l’abandon total de la pratique. Ce qui est vraiment dommage !

Cet article a pour vocation de faire un focus sur nos muscles, leur nom et leurs particularités. Le corps humain étant constitué d’environ 700 muscles nommés et quelques centaines non nommés, rassurez-vous, je ne les citerai pas tous !

Pourquoi apprendre le nom des muscles principaux ?      

Contrairement à d’autres sports, la musculation ou le fitness focalisent leur objectif sur les muscles et la silhouette.

Comment chercher à se développer musculairement sans connaitre le nom et la fonction de ses muscles ?

C’est totalement voué à l’échec, ou à la perte de temps quant à la réalisation de ses objectifs. Car oui, se familiariser avec notre système musculo-squelettique, c’est mieux choisir ses exercices selon notre morphologie, mieux cibler ses muscles, mieux actionner les leviers pour progresser graduellement. En d’autres termes : mieux s’entrainer !

De plus, en maitrisant le nom des muscles principaux, vous pourrez échanger sur vos objectifs de manière beaucoup plus claire et détaillée. Par exemple, il sera certainement plus précis et constructif de dire que vous souhaitez développer vos muscles soléaires ou gastrocnémiens, que vos mollets.

Les muscles en mode recto-verso                                      

Veuillez-trouver ci-dessous une illustration contenant les muscles principaux à connaitre pour une pratique de la musculation et du fitness adéquate, et du sport général. Les muscles notés en vert sont ceux que je cite dans cet article, pour vous y retrouver facilement.

Vous noterez également que les muscles portent leur nom officiel selon la dernière nomenclature. On est précis ou on ne l’est pas !

 

 

muscles principaux du corps humain

Les muscles principaux du corps humain

Techniques pour mémoriser le nom des muscles principaux

Il existe plusieurs façons de mémoriser le nom de ses muscles, chacun de nous étant plus sensible à l’une ou l’autre technique.

  • Pour ceux étant plutôt sensible au touché, vous pouvez vous amuser à identifier les muscles directement sur vous en pliant, dépliant vos membres par exemple.
  • Pour les plus visuels d’entre nous, vous pouvez les noter sur un cahier, ou sous forme de petites cartes. Accompagné d’un dessin, c’est top.
  • Pour les plus visuels toujours, mais moins créatifs (ou plus fainéants !), vous pouvez tout simplement imprimer cet article, ou l’image qui l’accompagne, que vous collerez à votre frigo par exemple ! Ou une photo sur votre smartphone suffira peut-être.
  • Pour les plus mélomanes d’entre nous, vous pouvez composer une chanson avec tous les noms de muscles, classés du haut vers le bas.

Bref, vous voyez qu’il existe une multitude de façon pour se rappeler de nos muscles et de leur nom barbare.

Barbare ? Je dirai plutôt tirés du latin essentiellement.

D’ailleurs, le nom des muscles est assez intéressant puisque qu’il nous permet de comprendre d’un seul coup d’oeil leur emplacement, leur origine, leur nombre d’origine, leur insertion, leur taille, leur forme, leur direction et leur fonction.

Rien que ça !

Alors, pas de panique avec tous ces termes, nous allons revenir, de la manière la plus simple possible et avec des exemples, sur chacun d’eux pour que vous compreniez bien le processus.

 L’emplacement

De nombreux noms de muscles indiquent leur emplacement. Prenons par exemple le tibial antérieur (voir illustration ci-dessus). Ce muscle est nommé d’après la partie de l’os auquel il est rattaché, c’est à dire la partie antérieure du tibia.

Autre exemple, les muscles brachial et brachioradial. Le suffixe “brachia”, tiré du latin “bracchium”, signifie bras. 

Juste pour le plaisir des mots, “braquage” a la même étymologie et indique à l’origine une mise en mouvement avec le bras. On peut donc dire que lorsque vous faites des curls biceps avec haltère, vous commettez en quelque sorte un braquage ! Mais que fait la police ? Sourire

Les notions d’origine et d’insertion

En parlant des muscles, vous avez entendu ou entendrez parler de l’origine et de l’insertion. Dorénavant, ce ne sera plus un secret pour vous car je vous explique ci-dessous leur rôle respectif.

Les muscles sont généralement attachés à deux os. Une extrémité du muscle s’attache à un os et l’autre extrémité à un autre.

Traditionnellement, son extrémité proximale (l’extrémité du muscle la plus proche de la tête) est appelée son origine , alors que l’extrémité distale (l’extrémité du muscle la plus éloignée de la tête) est appelée son insertion (voir la figure ci-dessous).

 

 

Origine et insertion du biceps

 L’origine et l’insertion du muscle biceps

Un certain nombre de muscles n’ont pas une origine mais plusieurs, ce qui se reflète souvent dans leurs noms. Et vous les connaissez très bien ! Si je vous dis, biceps ou triceps par exemple ? Et bien, le muscle du biceps a deux origines. On le voit sur la figure du dessus. Le muscle du triceps à 3 origines. Pour le quadriceps, je vous laisse deviner !

La taille

Le nom des muscles, comme cité plus haut, indique également leur taille.

Etant donné la présence de nombreux muscles dans une même région du corps, il a fallu les distinguer parfois selon leur taille. C’est le cas des fessiers, nommé scientifiquement le petit glutéal (petit fessier), le moyen glutéal (moyen fessier) et le grand glutéal (grand fessier).

La forme

Certains muscles sont également nommés d’après leur forme.

Par exemple, le muscle de l’épaule, plus communément appelé deltoïde, a une forme triangulaire ou similaire à celle d’un delta. Le trapèze a une forme trapézoïdale. Le muscle dentelé a une forme…dentelée, ou en dents de scie.  Et le grand rhomboïde a une forme rhomboïde ou en forme de diamant.

 La direction

  Orientation du corps humain

Orientation du corps humain partir de la ligne médiane

Les termes droit (parallèle), transverse (perpendiculaire) et oblique (sous un angle) indiquent la direction dans laquelle les fibres du muscle s’étendent par rapport à la ligne médiane du corps (voir l’emplacement de la ligne médiane dans la figure ci-dessus).

Par exemple, dans la région abdominale, les fibres du muscle droit de l’abdomen sont parallèles à la ligne médiane, les fibres du muscle transverse de l’abdomen sont perpendiculaires à la ligne médiane, et les fibres du muscle oblique de l’abdomen forment un angle par rapport à la ligne médiane. Nous pouvons également citer le muscle pyramidal.

Muscles abdomianux

Muscles de la région abdominale

La fonction

Les muscles sont aussi parfois nommés selon leur fonction ou leur action. Des termes tels que fléchisseur, extenseur, abducteur et adducteur indiquent l’action réalisée par les muscles.

Nous avons donc une information sur le type de mouvements qu’ils génèrent. Ainsi :

·       Les muscles fléchisseurs permettent de fléchir (de rapprocher) 2 éléments d’un membre du corps comme le bras, la jambe ou le poignet. Par exemple, les fléchisseurs du poignet fléchissent le poignet.

·       Les muscles extenseurs permettent d’étendre (d’éloigner) 2 éléments d’un membre du corps comme le bras, la jambe ou le poignet. Par exemple, les extenseurs du poignet étendent le poignet.

·       Les muscles abducteurs éloignent les structures anatomiques de la ligne médiane. Par exemple, l’abduction des cuisses permet d’écarter les jambes.

·       Les muscles adducteurs rapprochent entre eux deux éléments squelettiques. Par exemple, l’adduction des cuisses permet de rapprocher les jambes.

 

En plus de se la jouer intello lors d’un diner entre amis, connaitre les muscles qui composent notre corps et qui permettent de nous mouvoir est essentiel à la bonne pratique du sport, et de la musculation / fitness en particulier. Ces derniers sont des activités qui visent essentiellement le le développement ou le raffermissement musculaire , raison de plus pour bien maitriser le sujet.

Une fois que vous avez compris l’origine des noms, et ce qu’ils signifient, vous arriverez plus facilement à vous en souvenir, à les nommer et les repérer lors de vos entrainements.

  • Si un de vos muscle a du retard, vous saurez mieux le cibler et le solliciter.
  • Si vous avez une douleur musculaire, vous saurez mieux la situer et recomposer votre entrainement en conséquence pour éviter d’aggraver la lésion.
  • Enfin si un exercice ne convient pas à votre morphologie, vous en trouverez plus facilement un autre qui collera à votre constitution.

Autant d’avantages pour si peu d’effort. Il serait dommage de ne pas en profiter !

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous oriente vers cet article qui aborde les groupes musculaires un à un : cliquez ici

Partagez cet article avec vos amis via les réseaux sociaux. Pour rester connecté, abonnez-vous à la newsletter coach-ton-body et recevez en cadeau mon e-book “Obtenez un corps beau et en forme grâce à la musculation !” 

Coachez-vous bien !

Photo de Reimund Bertrams

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *