Les 10 conseils naturels pour soulager les courbatures


Ah, les courbatures ! Sportifs de haut niveau, amateurs ou occasionnels, je ne prend pas trop de risque en disant que nous avons tous un jour connu ces douleurs musculaires. Elle interviennent en général entre 12h à 48h après un effort intense ou inhabituel.

Les courbatures apparaissent suite à des microlésions dans les tissus musculaires. Ces microtraumatismes vont déclencher une réaction biochimique afin que celles-ci soient réparés. En plus de cela, surtout après une séance de musculation, des déchets métaboliques vont se fixer sur les muscles et accentuer les douleurs.

Alors même s’il n’est pas possible de les éliminer complètement, il existe néanmoins des solutions naturelles pour les calmer fortement. Et c’est ce que nous allons voir ensemble en 10 conseils.

 

Les conseils pour soulager les courbatures

 

 

1. Prenez le temps de bien vous échauffer

 

Un bon échauffement doit durer entre 10 et 15 minutes minimum. Il vous permettra d’éloigner les blessures et de soulager les douleurs. En effet, vos muscles vont être chauds, ils deviendront moins rigides. De plus, un lubrifiant naturel sera libéré, le liquide synovial, afin de “huiler” vos articulations. Et puis ce sera également le moment pour vous préparez mentalement à votre séance en faisant le vide dans votre tête.

 

2. Montez progressivement l’intensité de l’effort

 

Il est important de commencer votre séance d’entrainement de manière progressive et non tout de suite à fond. J’en vois beaucoup trop commencer à charger lourd dès la première série. Commencez par faire quelques séries de votre exercice préférée avec des poids légers puis augmentez progressivement. Une fois le groupe musculaire prêt, vous pourrez alors charger selon votre capacité.

 

3. Accordez-vous un moment pour vous étirer

 

Ayez l’habitude de vous étirez légèrement après chaque exercice terminé. Quand je dis légèrement, c’est surtout ne pas trop étirer le muscle au risque de vous blesser. Faites juste un étirement qui va soulager temporairement le muscle. Prévoyez 15 minutes d’étirements plus intensives quelques heures après. Si par exemple la séance d’entrainement a été effectuée en fin de journée, étirez-vous juste avant de dormir. En pratiquant ainsi, vos muscles seront moins rigides, vous deviendrez plus souple et surtout vous diminuerez vos courbatures.

 

4. Alimentez-vous sainement

 

Pour que les muscles puissent récupérer après une séance intensive, il faudra qu’ils soient nourris de manière qualitative et quantitative. Ayez une bonne répartition entre vos glucides, protéines et lipides. Faites le plein de vitamines en mangeant les produits les plus frais et sains possibles, notamment les fruits et légumes. C’est le ciment qui va consolider vos muscles. Votre corps étant une maison en réhabilitation, autant choisir les matériaux les meilleurs !

 

5. Hydratez-vous

 

Les courbatures vont être plus douloureuses si l’organisme est déshydraté. Souvenez-vous que la déshydratation arrive bien avant la sensation de soif. N’oubliez donc pas de boire tout au long de la journée et surtout pendant votre entrainement. Buvez à petites gorgées tout au long de votre séance, cela permettra d’augmenter le taux d’oxygène dans vos muscles, de leur fournir de l’énergie et de les aider à se réparer plus rapidement après l’effort.

 

6. Appliquer du froid sur vos muscles

 

Appliquer de la glace sur les muscles endoloris est la méthode la plus efficace selon moi. Le froid va diminuer l’inflammation musculaire et ainsi limiter les courbatures. Ce n’est pas pour rien que les sportifs de haut niveau prennent des bains de glaces juste après un effort intense. En parlant de bain, si nous n’êtes pas fan de la glace, optez pour un bain ou une douche d’eau froide. Les résultats seront moins efficaces qu’avec la glace, mais tout de même intéressant.

 

7. Et le chaud alors ?

 

Quelques heures après avoir appliquée la glace ou l’eau froide, vous pouvez également utiliser le chaud pour vous soulager et surtout faire réchauffer le muscle. Cela aura pour effet de stimuler le flux sanguin et de garder la souplesse du muscle. Pour cela, rien de tel qu’une bonne douche ou qu’un bon bain chaud. Si en plus vous y rajoutez du sel d’Epsom, le magnésium qui y est contenu va nourrir votre peau et vous relaxer naturellement.

 

8. Soigner le mal par le mal

 

C’est à dire que le lendemain d’un entrainement intense, faites une activité légère sollicitant les muscles douloureux. Bien évidemment, il ne faut surtout pas forcer, mais juste les mettre en mouvement sans aucune intensité. Ce qu’on appelle couramment le décrassage dans le milieu des sports collectifs. Par exemple, le lendemain d’un entrainement de jambes, 20 minutes de marche rapide ou de course à petites foulée seront bénéfiques. En effet, le sang qui va affluer de manière plus importante dans les muscles va permettre d’éliminer les toxines à l’origine, en partie, des courbatures.

 

9. Adoptez le massage

 

La pratique de la musculation repose essentiellement sur la destruction-reconstruction des tissus musculaires. S’en suit une réaction inflammatoire qui permet à l’organisme de répondre à ces microlésions. C’est là que le massage intervient de manière bénéfique. Il va réduire la substance à la base de l’inflammation, la cytokine, et donc les douleurs. Le massage va également permettre un meilleur apport d’oxygène dans les muscles, gage d’une meilleure récupération. Si vous n’avez pas la chance d’avoir un kiné à domicile (Clignement d'œil), je vous conseille les automassages. Pour le dos, investissez dans un rouleau en mousse, vendu dans tous les magasins de sports. En posant ce rouleau au sol, et en vous roulant dessus, cela devrait vous permettre de soulager la tension et le stress de vos muscles. D’ailleurs, il peut être utilisé pour tous les groupes musculaires.

 

10. Sachez reconnaître une courbature

 

Ne confondez pas une courbature avec une autre blessure. Les courbatures atteignent leur pics de douleur environ 24 heures après l’effort. Si vos douleurs arrivent pendant la séance ou juste après, ou si elles sont toutes aussi intenses passées 48 heures, consultez un médecin. Car cela pourrait cacher une déchirure musculaire. Si la douleur est proche des articulations ( le genou par exemple ), les ligaments ou ménisques peuvent être touchés. Restez donc à l’écoute de vos douleurs.

 

 

 

En suivant ces quelques conseils, les courbatures ne devraient plus trop vous importuner. D’ailleurs, elles ne sont pas que des douleurs. Elles peuvent par exemple vous permettre de savoir précisément les muscles qui ont été sollicités et ainsi servir de baromètre. Si par exemple vous étiez persuadé de faire un exercice de dos et que vos courbatures se situent au niveau des épaules, interrogez-vous sur la bonne pratique de votre exercice.

Et puis avoir des courbatures, c’est aussi le signe que le corps ne s’est pas encore habitué au mouvement ou à l’intensité en question, et çà c’est plutôt un bon signe de progression.

Coachez-vous bien !

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis ou proches. Vous pouvez également laisser un commentaire pour me donner votre avis ou autre. Si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier, dites le moi également dans les commentaires.

<a href=”http://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/personnes”>Personnes de image conçu par Kjpargeter – Freepik.com</a>

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 45
    Partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *